Dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Guerre froide

Jusqu'en 1945, les EU et l'URSS sont alliés. Une alliance qui reposait sur la lutte contre le nazisme. Dès 1945, il y a une multiplication des désaccords entre les deux grands. D'abord les américains se présentent comme les leaders du monde libre tandis que Staline multiplie les coups de force. Il étend son influence sur l'Europe de l'Est. Commence donc un conflit d'un typenouveau: la GF. Elle débute en 1947 et se termine en 1991 avec la chute du communisme, de l'URSS.

Quelles formes prend l'affrontement entre les deux grands?

I/ Les débuts de la GF: un nouveau découpage du monde en deux blocs (1947-1962)
A) L'entrée dans la GF (1947)
1. La doctrine Truman (12 mars 1947)
Selon Truman, le monde est divisé en deux blocs: la liberté dirigée par les EU et laterreur, dirigée par l'URSS. Par conséquent, libre les EU veulent se prendre comme les leaders du monde. Ils veulent instaurer une politique d'endiguement du communisme. A cette période, Staline n'a pas respecter les accords de Yalta notamment l'obligation d'organiser des élections libres dans l'Europe libérée: les PC gagnent à 80%. Seule la Tchécoslovaquie a organisée des élections libres où lesvainqueurs forment une coalition. Selon Truman, la pauvreté nourrit le basculement au communisme. C'est pourquoi est mis en place le plan Marshall dont le but est d'empêcher l'expansion du communisme en rétablissant l'économie et stimuler le commerce extérieur. Tous les pays européens sont concernés mais l'URSS et les pays satellites refusent sous la pression de Staline. Ce sont donc 16 pays libérauxqui acceptent cette aide financière. De ce plan aboutit une coupure de l'Europe en deux, selon Churchill (discours de Fulton) elle est séparée par un "rideau de fer".

2. La doctrine Jdanov
L'URSS se méfie fortement des EU à cause de la bombe atomique (1945), de l'influence politique en Europe à travers le plan Marshall, les élections libres (Accords de Yalta) qui montre une volonté dedomination, et parce que les EU mettent en péril la sécurité de l'URSS. Selon Jdanov il y a deux camps: les impérialistes (EU) et les anti-impérialistes (URSS). L'idée de Jdanov aboutit à une union et à une coordination de tous les pays communistes à travers une organisation: le Kominform.

3. L'application des deux doctrines: "le coup de Prague" (fév. 1948)
En Tchécoslovaquie on a une coalition aupouvoir des communistes, socialistes et libéraux. Le Président de la République Bernés est favorable à l'acceptation du plan Marshall contrairement aux communistes qui l'oblige à refuser. Le gouvernement chute, c'est la fin de la coalition et la naissance d'un gouvernement communiste. Suit alors une épuration des administrations: le coup de Prague. Les occidentaux n'interviennent pas.

B) Lesgrandes crises de la GF (1947-1962)
1. En Europe: le problème allemand au cœur de la GF
L'Allemagne est divisée en quatre zones d'occupation: Angleterre, France, URSS, EU. C'est une administration quadripartite. De même pour Berlin: c'est une enclave.

a) Le blocus de Berlin (1948-1949)
En 1948, Français, Anglais et Américains fusionnent leur zone et mettent en place le Deutsche Mark sansconsultation de l'URSS. Cette dernière réplique par le blocus de Berlin: les soviétiques coupent les voies terrestres vers l'ouest de l'Allemagne. Les Américains mettent alors en place un couloir aérien entre Berlin et l'Ouest de l'Allemagne. Le nombre de vols se multiplie en 11 mois, jusqu'à 195 000 vols. Le blocus est détourné et levé en mai 1949. C'est un énorme succès pour les EU qui obtiennent lagratitude des Allemands de l'Ouest. La division de l'Allemagne est officielle avec la création de la RFA (mai 1949) à l'ouest et de la RDA (oct. 1949).

b) Berlin et le "mur de la honte" (1961)
Durant des années, un flot de citoyens quitte l'Allemagne de l'Est pour aller en Allemagne de l'Ouest en passant par Berlin. En 15 ans, 3 millions de réfugiés. Khrouchtchev propose de donner à Berlin...
tracking img