Document emeline

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (717 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Née en 1524, Louise Labé est la fille d'un riche cordier lyonnais, Pierre Charly
dit Labé avait épousé (vers 1493) en première
noces la veuve d'un cordier prospère,Jacques Humbert dit Labé ouL'Abbé.
Pierre donne une éducation
"à l'italienne"à sa fille :elle apprend le Latin,quelques rudiments(2) de grec,
s'inpire d'auteurs de nationalité italienne ( notamment Pétrarque),
chante etjoue du luth(3), devient habile cavalière et sait se servir d'armes,un
art traditionnellement réservé aux hommes.On racontes qu'en 1542,
c'est justement en homme qu'elle se déguise,pour prendre partà un tournoi
à Perpignan,aux côtés de son frère, maître d'armes.

Louise reprendra à la fois le pseudonyme de son père et s'appellera
Louise Labé; elle sera surnommée fortune de son mari
unmoyen de satisfaire sa passion pour les lettres. Dans un temps
où les livres étaient rares et précieux, elle eut une bibliothèque composée
des meilleurs ouvrages grecs, latins, italiens, espagnolset français.
Elle possédait des jardins spacieux près de la place Bellecour où elle
pratiquait l'équitation, sans toutefois monter son cheval en
amazone.
Avec Maurice Scève et Pernette duGuillet, Louise Labé appartient au groupe
dit « école lyonnaise », bien que ces poètes n'aient jamais
constitué une école au sens où la Pléiade en était une. La lecture de ses
œuvres confirme qu'elle acollaboré avec ses contemporains,
notamment Olivier de Magny et Jacques Pelletier du Mans, autour de l'atelier de l
'imprimeur Jean de Tournes.
Elle écrit des poèmes à une époque où la productionpoétique est intense. La poésie
française se donne alors des bases théoriques avec
Du Bellay (Défense et illustration de la langue française, 1549) et se met en place
avec Ronsard, Olivier deMagny, Pontus de Tyard,
et d'autres, suivant le modèle de Pétrarque et d'auteurs anciens tels que Catulle et
Horace, ou contre eux. Chez Louise Labé, on remarque
l'influence d'Ovide, qu'elle...
tracking img