Docx

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1897 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En 1962, l’Algérie sortie d’une guerre les plus meurtrirai de l’histoire de l’humanité.
15% de la population avait périe, l’encadrement inexistant l’économie du pays était casai inexistante.
Tout le peuple était à la recherche d’un projet de société salutaire mais il fallait régler la question de pouvoir
De large couche de la population avais adhéré à la révolution sur la base de principeet de promesse d’une société équitable, juste socialiste, de reforme agraire de planification centraliser des actions de développement à travers les investissements publique, ne pouvais se permettre plus de sacrifice et sueur.
L’adhésion spectaculaire au projet tracé par les politiques de l’époque s’explique par le projet de société égalitaire véhiculer, le rejet des conditions d’antan, lesvaleurs prônées est sur toute l’exemplarité des militants de l’époque

Histoire économique
Depuis l’indépendance à lancer de grand projet économique qui on permit la mise en place d’une assise industrielle dense. Ce qui lui a permis de tiré profit de la rente pétrolière dont une bonne partie à été réinvestis dans les projet de développement économique d’envergure
Les étapes :
* De 1962 à1971 : l’économie algérienne est marquai principalement par les nationalisations des secteurs clé de l’économie et la création d’entreprise publique ainsi que la mis en place d’un processus de planification centraliser.
L'État algérien a opté pour la nationalisation du secteur minier et bancaire (1966), la nationalisation du secteur de distribution des produits pétroliers (1967) et lanationalisation du secteur amont des hydrocarbures (24/02/1971).

Conjecture économique
La croissance et repartie à la hausse en 2010 après avoir connue à pré la chute du pétrole. Afin de favorise la croissance du marché domestique le gouvernement algériens c’est lancées dans une politique de grand travaux et infrastructure.
Le taux de chômage et de 10% le PIB par habitant était de 4600 (en 2008) maiscependant il y a de grande disparité entre les citadins et les ruraux

Le principal secteur économique
* L’industrie contribuât à 55% du PIB et emplois ¼ de la population

* Le deuxième exportateur de gaz. Est calcé 18 en réserve pétrolier et 10E en gaz. Les minarets extraient fer, uranium.
La principale manicruerel , agroalimentaire

* Le secteur taircire contribué à un àEmplois plus de la moitie de la population active

* L’office nations des statistiques
Le cotexte politique

Contexte économique mondial
Introduction
Les théories classique du commerce internationale des économistes Adam Smith et Davide Ricado qui remettent au 18e siècle on fournit les fondements du libre échange
Si les frontière s’ouvre au commerce international la pression de lacooccurrence étrangère force chaque économie national à se spécialiser dans la production des bien qu’elle peut fabriquer et à importer le reste
Dans ce schémas théorique les flux d’importation et d’exportation ne concerne que des marchandises et produit fins
Les facteurs de x° était implicitement considéré comme statique ; aujourd’hui il s’avers que ses théorie s’avers dépasséTendance actuel : de nos jours, les tendances à l’intégration de certain marché (notamment les marchés américains et européens) l’abaissement des coûts de transport et des droits de douanes, ont considérablement modifié le paysage industriel et concurrentiel des entreprises
* Les facteurs de production sont devenus mobil
* La circulation des hommes et des marchandises, capitaux et desinformations constituées des points cardinaux d’une économie notamment croissante
Le entreprise quelque soit leur taille se doivent d’inscrire leur stratégie dans une perspective planétaire
Les théories classique on négliger les rôles stratégique des entreprise lesquels vende et se procure des composent et des matériaux dans le monde entier ; simplette dans plusieurs pays pour bénéficier des faible...
tracking img