Downsizing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1488 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Downsizing

Définition : Le terme downsizing a été inventé en 1987 pour définir la réduction des dimensions de l’automobile par les industriels. Le terme a été transposé, dans les années 1980, sur le processus de réduction des effectifs quand les firmes et les gouvernements entamaient des restructurations basées sur les employés en réponse à des récessions de l’économie. Le downsizing est untype de restructuration ou de réorganisation qu’on appelle méchamment « dégraissage » comme si les effectifs qu’on licencie constituent de la graisse supplémentaire. Egalement, on peut l’appeler réduction d’effectif tout court. C’est une stratégie qui vise à rationaliser, à serer et à rétrécir la structure organisationnelle en insistant sur le nombre des employés. Les buts poursuivis sont bienconnus : diminution des frais généraux, élimination d’échelons hiérarchiques, diminution de la bureaucratie, prise de décisions plus rapide. Il utilise en général des politiques telles que :

Le retranchement : il s’agit là de congédier le personnel en surplus et ceci en fonction des critères de performance et les besoins futurs de l’organisation.

Le détachement : dans cette stratégie,l’entreprise suggère les départs volontaires de ses salariés en contre partie de primes de séparation.

Les stratégies de survie : les stratégies de survie ont pour but de diminuer les coûts tout en gardant les meilleurs salariés. Donc, le downsizing peut être définit comme une restructuration qui se traduit le plus souvent par une réduction d’effectif.

Pourquoi faire un downsizing ? Outil privilégiéd’aide à la décision, l’indicateur de productivité, contribue à asseoir une perception favorable des effets du downsizing sur la performance, et ce malgré les études mettant en exergue l’existence d’effets pervers. La décennie 1990 a été marquée par un renouvellement profond des pratiques de gestion de la main-d’œuvre, motivé par les nouvelles exigences de rentabilité qui ont accompagné le mouvement dedéréglementation des marchés financiers. L’évolution des politiques salariales des entreprises, dont les conséquences sociales sont de première importance, constitue un enjeu de la recherche contemporaine, afin de mieux comprendre les relations entre les performances économiques des entreprises et l’emploi. On peut ainsi se couler dans une démarche plus explicitement opérationnelle et combinercauses et remèdes pour définir le downsizing en termes de :1 - Recherche des gains de productivité2 - Sureffectifs3 - Fusions acquisitions4 - Adaptations à la concurrence Le downsizing vulgarisé sous l’adage smaller is better, est devenu tout particulièrement important pendant la décennie 1990, tandis que le débat publics’est porté sur le cas de quelques sociétés qui, en dépit de bonnes performanceséconomiques, ont réduit leurs effectifs ou ont cédé des activités moins rentables(par exemple le groupe Mark’s et Spencer ou le groupe Danone et la brancheLU). En effet, si la diffusion de ce modèle managérial a été importante aux Etats-Unis, avec pour objectif d’accroître la richesse des actionnaires (Lazonick & Sullivan, 2000), il est pourtant difficile d’affirmer que de telles pratiques sesont largement répandues parmi les entreprises françaises par exemple puisqu’il n’existe pas à ce jour d’étude mesurant un développement du downsizing parmi les entreprises françaises. Les effets bénéfiques des réductions d’effectifs font l’objet d’une même incertitude : la recherche économique nuance les affirmations de la littérature managériale, et montre que les réductions d’effectifspourraient tout aussi bien avoir des effets négatifs sur les performances économiques des firmes, à travers la combinaison de divers mécanismes: coûts induits (indemnités de licenciement), la dégradation de la productivité du travail imputable à la désorganisation du processus productif ou à la moindre motivation des salariés, accroissement du turnover, etc. Cependant cela n’empêche guère le fait...
tracking img