droit civil

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 271 (67638 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 janvier 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
halshs-00197135, version 1 - 8 Jan 2008

Droit et sciences
sociales
Baudouin DUPRET

INTRODUCTION

halshs-00197135, version 1 - 8 Jan 2008

Le droit constitue l’une des formes majeures d’ordonnancement des relations sociales. A ce
titre, il a fait l’objet d’élaborations philosophiques, doctrinales et techniques extrêmement
variées et abondantes, qui visaient à exploiter sesressources d’instrument d’intervention dans
le domaine de la vie en société. C’est avec la naissance des sciences sociales que le regard sur
le droit s’est déplacé, qu’il est passé, pour reprendre l’expression de François Ost et Michel
Van de Kerchove (Ost & Van de Kerchove, 1991), de la scène au balcon. Le droit est alors
devenu, non plus seulement une source de véridiction ou un instrument normatif,mais un
objet d’enquête sociologique, anthropologique et linguistique. La multiplication des revues
portant sur le droit dans une perspective non juridique atteste de l’importance de cette
interrogation nouvelle. Ceci ne signifie naturellement pas que les sciences sociales du droit se
présentent aujourd’hui de manière unifiée. La combinaison de plusieurs disciplines (le droit et
les sciencessociales) et traditions juridiques (civiliste et anglo-saxonne, pour ne parler que
d’elles) a entraîné l’apparition de multiples « foyers » (Serverin, 2000) de production
sociojuridique.
Il serait toutefois réducteur d’opposer trop radicalement les sciences sociales du droit telles
qu’elles se sont développées à l’ombre de la Common Law à celles qui se sont inscrites dans
des contextesjuridiques de tradition civiliste. Dans les deux cas, il faut bien constater
l’obstacle constitué par le dogmatisme juridique sur le chemin d’une analyse du droit
informée par les sciences sociales. Dans les deux cas, il convient également de constater une
double réticence : celle des juristes, qui hésitent à emboîter le pas des sciences sociales ; mais
aussi celle des sciences sociales, qui neparviennent pas vraiment à « prendre le droit au
sérieux » (Dworkin, 1977), se cantonnant souvent dans une attitude critique de soupçon et de
dénonciation. C’est ainsi que l’étude de l’ontologie du droit reste encore largement à faire.
Comme le souligne Bruno Latour, « dire du droit qu’il est symbolique, qu’il est une chose
mentale, une production du cerveau humain, une construction socialearbitraire, reviendrait à
capituler d’entrée de jeu en renonçant à découvrir l’ontologie propre qui lui convient »
(Latour, 2002 : 295-296).
L’ouvrage qui suit entend présenter les différentes façons, pour les sciences sociales, de
faire du droit leur objet. Il a semblé possible de les regrouper en quatre tendances. Tout
d’abord, le culturalisme, qui fait du droit un reflet des différentes culturespropres au genre
humain et le porteur de leurs structures profondes et valeurs essentielles. Nous regroupons,
sous ce label, les écoles historiques du droit (école historique allemande, école des sciences
juridiques historiques et comparatives, courants évolutionnistes), l’anthropologie du droit
(anthropologie coloniale, anthropologie culturelle, anthropologie interprétative) et les
courantsse réclamant du pluralisme juridique (le droit vivant, le nouveau pluralisme juridique,
la polycentricité, le nativisme). La tendance critique, ensuite, qui, interrogeant le droit en tant
que fait de société, y voit principalement l’instrument de l’organisation et de la reproduction
du pouvoir et des rapports de domination. Dans cette mouvance, nous considérons la
sociologie du droit dans latradition française (l’œuvre de Durkheim et de ses héritiers, la
juristique, la sociologie politique du droit), la sociologie dans la tradition anglo-saxonne (la
sociological jurisprudence, le courant Law and Society), les traditions critiques (marxisme,
théorie de l’agir communicationnel, théorie des champs, postmodernisme, Critical Legal
Studies, psychanalyse). Nous identifions également...
tracking img