Droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5095 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
NORD ÉCLAIR - JEUDI 19 OCTOBRE 2006

6
ASSISES DU NORD

3140.

Quatre frères accusés de braquages
Le procès des frères Boukabous, quatre Roubaisiens, a débuté hier. Ils sont accusés de nombreux braquages en 2000 et 2001.
MATTHIEU MILLECAMPS > matthieu.millecamps@nordeclair.fr

vêtements d’une des victimes. Mais Moussa Boukabous, seul alors à avoir été arrêté, ne tarde pas às’évader[/TEXTE]. le 16 janvier 2001, il est libéré par des complices au terme d’une violente attaque du fourgon blindé qui devait l’emmener au tribunal de Gand.

C

’est un procès fleuve qui a démarré hier devant la cour d’assises de Douai. Un procès complexe, qui doit durer jusqu’à la fin de la semaine prochaine, tant les faits qui sont reprochés aux quatre frères roubaisiens présents côte à côte dans lebox sont nombreux et les responsabilités difficiles à établir. À des degrés d’implications divers, les quatre frères Boukabous sont soupçonnés d’avoir participé à une véritable vague de braquages sur la métropole lilloise et dans le bassin minier entre octobre 2000 et décembre 2001.

le 28 octobre 2 000, à Jeumont.

Seconde vague de braquages
Moins de deux semaines plus tard, la BanquePopulaire de Villeneuve d’Ascq est attaquée. Deux hommes cagoulés et armés prennent la banque d’assaut. Ils repartent avec 249 000 FF. La même voiture est à nouveau utilisée dans l’attaque d’un supermarché à Petite-Forêt, moins d’une heure après celle de la banque villeneuvoise. Cette fois, les braqueurs repartent bredouilles. Les derniers braquages imputés aux frères roubaisiens ont été perpétrés le 9février 2001, soit moins de 10 jours plus tard. Cette fois, ce sont deux bijouteries, l’une à Lille, la seconde à Valenciennes, qui sont attaquées. La bijouterie de Valenciennes est la même que celle qui avait été braquée, sans succès, en novembre 2000. Pour ces dernières attaques, en plus de Moussa et Farid Boukabous, Saïd Boukabous est également désigné par les enquêteurs comme ayant été unmembre actif du commando de braqueurs. Belkacem Boukabous, le plus âgé de la fratrie du haut de ses 47 ans, n’est pour sa part poursuivi que pour des faits de recel. Autant d’accusations particulièrement graves que les audiences qui doivent se dérouler jusqu’à la fin de la semaine prochaine doivent permettre de corroborer ou d’infirmer.

Trois attaques, deux frères accusés
Le Crédit Mutuel est prispour cible par deux hommes en treillis, cagoulés, et armés. Ils dérobent 300 000 FF en liquide avant de repartir au volant d’une Audi. Moins d’une heure plus tard, c’est la même Audi que conduiront les braqueurs du Crédit Agricole d’Hem. Cette fois, c’est la technique du « bélier » qui est utilisée. La voiture est propulsée dans la vitrine et les braqueurs surgissent armés de pistolets et defusils. 32 000 FF sont emportés. La troisième attaque qui leur est imputée vise une bijouterie de Valenciennes, le 25 novembre. Là encore, les armes sont sorties et les braqueurs repartent avec l’équivalent d’1 million d’euros de bijoux mais sont mis en fuite par la police. Le butin sera retrouvé lors de l’arrestation, en Belgique, de Moussa Boukabous par la police belge qui menait l’enquête sur uneaffaire de fausses cartes bancaires. Seuls deux des frères sont nommément cités par l’accusation concernant ces trois braquages : Moussa, âgé de 28 ans, le butin de la bijouterie ayant été découvert sur les lieux de son arrestation ; et Farid, le plus jeune, âgé aujourd’hui de 25 ans, son sang ayant été retrouvé sur les

Moussa Boukabous, un des frères qui comparaissent devant les assises, estsoupçonné d’avoir participé à plusieurs braquages. Arch. NE

Association de malfaiteurs
Les accusations sont lourdes. Elles concernent pas moins de 15 faits sur la période, dont trois braquages de banques, trois de bijouteries et deux tentatives de braquages avortées. Plusieurs « car jackings » leur sont également reprochés. D’après les éléments recueillis par les enquêteurs, les voitures...
tracking img