Ecjs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cancers du sein
C'est une tumeur maligne développée essentiellement à partir de l'epithélium glandulaire des galactophores (adénocarcinome), plus rarement au dépend de la charpente conjonctive : sarcomphyllode, fibrosarcome ..., ces sarcomes ont la faculté de se déssiminer par voie sanguine d'ou métastase précoce contrairement à l'adénocarcinome qui commence par l'envahissement lymphatique.Cancer fréquent et grave, il est la première cause de morbidité et de la mortalité par cancer de la femme en France, avec une incidence de 85 cas pour 100.000 femmes par an et environ 28 décès pour 100.000 femmes par an (soit une femme sur trois qui meurt de son cancer).
* L'âge moyen de diagnostic est de 60 ans. 60% des patientes ont entre 45 et 75 ans.
* Son pronostic, lié à la disséminationmétastatique précoce, devrait être amélioré par :
- les progrès de l'hormonothérapie et de la chimiothérapie prenant en compte ce risque.
- le dépistage systématique.
HISTOIRE NATURELLE :
La maladie locale :
L'adénocarcinome mammaire est une maladie diffuse de l'épithélium glandulaire avec passage de l'hyperplasie atypique au carcinome in situ puis à la tumeur invasive avec rupture de la membranebasale.
Cela explique la fréquence des formes plurifocales (30 à 40%) à l'intérieur d'un même sein, de la dissémination au mamelon (par voie intracanalaire ou lymphatique), de la migration le long des vaisseaux et des cloisons avec possibilité de nodules de perméation.
Il faut en moyenne 8 ans pour qu'une tumeur atteigne un volume décelable (temps de doublement moyen : 95 jours avec des extrêmesde 25 à 220 jours).
L'atteinte régionale :
Le rôle de la barrière anatomique (ganglionnaire) à l'envahissement métastatique n'est plus admis.
* L'envahissement ganglionnaire est un reflet du potentiel métastatique et constitue, d'autant plus que le nombre de ganglions atteints est élevé, un important facteur pronostique. Sa présence est corrélée à la taille de la tumeur et au gradehistologique.
* L'extension se fait pour les tumeurs externes vers les ganglions axillaires de bas en haut avec une atteinte successive des trois étages puis vers le creux sus-claviculaire. Ainsi, il n'existe pas d'atteinte sus-jacente si le premier relais est indemne (possibilité de curage limité à visée pronostique).
* Pour les tumeurs internes et centrales, l'envahissement se fait vers la chaîneaxillaire et aussi mammaire interne.
La maladie générale :
L'étude de la cinétique de croissance des métastases a prouvé leur précocité au cours de la maladie à un stade infraclinique.
* Cela explique :
- que le mode de traitement locorégional a peu d'influence sur le taux de survie et que les interventions par exérèse monobloc délabrantes (Halsted) sont de moins en moins pratiquées.
- que le cancerdu sein est souvent une maladie d'emblée généralisée.
- que la probabilité des métastases est fournie par les facteurs pronostiques.
- l'intérêt d'un traitement médical adjuvant (traitement médical prescrit devant une tumeur localisée qui peut être entièrement traitée par la chirurgie et/ou la radiothérapie, en adjonction de celles-ci, pour diminuer les récidives métastatiques et locales).
*La chimiothérapie est théoriquement plus efficace au stade infraclinique car la petite taille des métastases est associée à une cinétique de prolifération plus rapide et à une moindre fréquence de cellules résistantes aux drogues. Ce traitement médical adjuvant est d'autant plus efficace qu'il est institué précocement.
* Les sites métastatiques les plus fréquents sont par ordre décroissant : lefoie, l'os, les poumons et la plèvre, les glandes surrénales, la peau, le cerveau. Les tumeurs métastasées, de longueur d'évolution variable, ne peuvent être guéries actuellement.
ANATOMOPATHOLOGIE :
Épithélioma glandulaire :
Épithélioma galactophorique :
Il représente 80% des cancers du sein. On distingue l'épithélioma :
* in situ (carcinome intracanalaire) :
- il n'a pas franchi la...
tracking img