Ecriture personnelle - le rire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (528 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La communication humaine est difficile parce que l'Homme s'exprime avec les nuances, mais aussi avec les détours que permet le langage. En effet, le langage n'a pas un simple but utilitaire : ilpermet à l'Homme de rire, de pleurer, de séduire, d'exprimer des émotions. Une des modalités d'expression les plus complexes est l'ironie, qui repose sur un jeu de connivence entre les différentsinterlocuteurs d'un dialogue, et qui consiste à dire quelque chose pour faire comprendre autre chose. Il en résulte souvent du plaisir (plaisir de celui qui dit, mais aussi de celui qui comprend), maisest-ce un mode de communication efficace?

Au quotidien, l'ironie est aussi difficile à manier qu'à recevoir,
Parler avec ironie consiste à dire autre chose que ce que l'on veut faire entendre à soninterlocuteur. Cela suppose, d'emblée, de considérer l'interlocuteur comme capable de décrypter le message. Ainsi, dire qu' »il fait beau » alors qu'il pleut des cordes suppose que celui à qui l'ons'adresse connaît le même temps. Le message ne porte donc pas sur la pluie, mais sur l'exaspération que laisse entendre « il fait très beau » et qui s'exprime à travers un propos incohérent avec laréalité. L'ironie est donc un détour à risques : celui qui écoute, s'il ne percevait pas le détour, pourrait sur-le-champ aller chercher un maillot de bain.

L'ironie d'un discours tient parfois à peu dechoses. Dans le célèbre texte de Montesquieu connu sous le titre « De l'esclavage des nègres » et publié dans De l'esprit des lois en 1748, toute l'ironie du discours tient au temps choisi pour le verbeinitial. Ainsi, l'argument « il est impossible que nous supposions que ces gens là soient des hommes; parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pasnous-mêmes chrétiens » ne peut être compris de façon ironique que parce que la phrase initiale induit que l'auteur ne défend pas cette position : « si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de...
tracking img