Entreprises familiales et performances- note de recherche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3649 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
►Note de recherche

Performance financière de l'entreprise familiale: la dynamique des liens familiaux comme explication

Mehdi MAZARI
Master 1 MEDC
IAE de valenciennes

Problématique: la force des liens familiaux influence-t-elle les performances des entreprises familiales ?

Introduction

« Aimer et travailler ». Voici ce que répond Freud à la question « Qu'est-ce qu'être normal? ».Une phrase qui pourrait définir à elle seule l'entreprise familiale. La création d'une telle entité peut apparaître comme une absurdité lorsqu'à l'heure actuelle beaucoup semblent penser que l'existence de liens affectifs au sein d''une organisation constitue un frein au développement de cette dernière.

Or, bon nombre d'études et d'enquêtes réalisées ces dernières années démontrent lecontraire. En effet, on s'aperçoit de l'importance des entreprises familiales, qui se distinguent par des performances économiques supérieures à leurs homologues non familiales.

1- Une importance au niveau économique

Plusieurs études statistiques ont su mettre en évidence l'importance économique des entreprises familiales:

Donckels et Aerts (1993) ont effectué une estimation de la proportiondes entreprises à caractère familiale dans 8 pays européens[1]. Voici les résultats:

Les PME familiales dans 8 pays européens
Pays | Pourcentage des PME familiales |
Autriche | 83,20% |
Allemagne | 82,00% |
Belgique | 69,00% |
Royaume-Uni | 67,30% |
Suisse | 67,20% |
Finlande | 63,20% |
France | 60,50% |
Pays-Bas| 51,70% |

Plus récemment, une enquête de l'IFERA (2003), effectuée dans 45 pays, nous renseigne aussi le rôle essentiel des entreprises familiales dans l'économie mondiale.

Proportion des entreprises familiales par pays
Pays | Pourcentage d'entreprises familiales |
États-Unis | 93,00% |
Italie | 93,00% |
Chypre | 80,00% |
Finlande |80,00% |
Grèce | 80,00% |
Suède | 79,00% |
Espagne | 75,00% |
Australie | 75,00% |
Pays-Bas | 74,00% |
Belgique | 70,00% |
Portugal | 70,00% |
Grande-Bretagne | 70,00% |
Allemagne | 60,00% |
France | 60,00% |
Source : « Family Business Dominate », Family Business Review, vol XVI, n° 4, décembre2003

De même, le poids des entreprises familiales nous est confirmé par la part des entreprises familiales dans le Produit National Brut. Celle-ci atteint 40% aux États-Unis, et entre 40% et 65% en Europe.

Part dans le PNB des entreprises familiales en Europe
Pays | Part des entreprises familiales dans le PNB |
Espagne | 65,00% |
France | 60,00% |
Portugal| 60,00% |
Belgique | 55,00% |
Pays-Bas | 54,00% |
Allemagne | 55,00% |
Finlande | 40 - 45% |
Source : «Family Business Dominate », Family Business Review, vol XVI, n° 4, déc 2003

On note également qu'elles sont un acteur de premier plan au niveau de l'emploi. En effet, toujours d'après l'enquête de l'IFERA, on apprend qu'aux États-Unis, 60% dela population active travaille pour une entreprise familiale. Plus impressionnant encore, ce taux atteint 80% en Italie et 75% en Inde.

Face au poids évident que représente les entreprises familiales à travers le monde, il semble légitime d'examiner leur niveau de performance.

2- Entreprise familiale synonyme de haute performance

De récentes études comparatives s'accordent à dire queles entreprises familiales montrent une certaine supériorité quant à leurs performances économiques. Ainsi, Allouche et Amann (2003), ont réalisé pour l'Association des moyennes entreprises patrimoniales (Asmep) une étude dans laquelle les chiffres de 412 entreprises familiales et non familiales entre 1997 et 2001 sont comparées, par le biais de 53 ratios économiques et financiers.[2]

La...
tracking img