Etudes des parcs de loisir en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 45 (11142 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
| |

[pic]

Table des matières

INTRODUCTION

1ère partie : ANALYSE DE L’OFFRE page 3

I. Description du marché et de son évolution page 3
II. Analyse de l’environnement page 4
III. Les parcs dominants page 5
IV. Concurrentsdirects et indirects page 6

2ème partie : LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE page 7

I. La visite d’un parc suppose une forte implication page 7
II. Une segmentation de la demande par groupe de consommateurs page 9

A. Les critères potentiels de la segmentation page 9

B. Les critères retenus page 13

C. Les segments finaux page 13

3ème partie :STRATEGIE D’UN ENTRANT POTENTIEL page 15

I. Opportunités et menaces sur le marché page 15

II. Ciblage page 16

A. Le cœur de la cible page 16

B. Autour du cœur de la cible page 16

III. Positionnement page 16

IV. Mix Marketing mis en place pour répondre à la stratégie page 17

A. « Speedland » un parc d’attractions d’un nouveau genrepage 17

B. Des tarifs au cas par cas page 19

C. Des canaux de distribution de deux types. page 21

D. Une politique de communication très variée page 22

E. Un concept qui permet l’optimisation de la visite du parc page 23

F. Processus page 24

G. Quand la visite devient voyage page 24

CONCLUSION

Annexes 

INTRODUCTIONAvant de procéder à l’analyse du marché, il nous faut tout d’abord définir notre objet d’étude de manière précise, le secteur qui s’y rattache et ainsi tenter de dégager une définition générale et complète du sujet que nous allons traiter : les parcs d’attractions.

Une définition littérale serait donc, un lieu géographiquement limité où diverses attractions sont proposées. Le terme« attraction » désigne tout à la fois des spectacles, des manèges de type « montagne russes », ou plus généralement toute activité nécessitant une participation physique de la part du visiteur. Ainsi, nous venons de dégager les caractéristiques techniques de notre objet d’étude. Une définition globale est à présent possible. Un parc d’attractions est un site, payant, qui propose une activité récréativedestinée à divertir le visiteur.

Cette démarche de définition était cruciale car elle nous permet à présent de pouvoir délimiter les contours de l’environnement à étudier, et aussi de faciliter la distinction des différents concurrents qui constitue ce secteur d’activité bien précis.

1ère partie : ANALYSE DE L’OFFRE

I . Description du marché et de son évolution

Pour le grand public leterme de « parc d’attractions » n’englobe souvent que les deux majeurs, ceux dont la réputation s’étend sur tout le territoire : Disneyland Paris et Astérix, auxquels se rajoute parfois le Futuroscope pour les moins parisiens.
Cependant, il serait réducteur d’avancer que ces 2 ou 3 parcs représentent la totalité de l’éventail de l’offre sur le marché. La France dénombre en effet pas moins de 548établissements se définissant comme tel (UnistatisUnedic, 2007). D’autre part cette tendance est à la hausse, en 2004 seulement 500 parcs étaient référencés. Le marché est donc en progression et peut se décomposer sous différents thèmes :
-Les parcs d’attractions, espaces destinés au jeu et à la distraction. Exemples : Disneyland, parc Astérix.
-Les parcs aquatiques, espaces liés aux activitésd’eau, toboggans, piscines à vagues...
Exemple : Aqualand
-Les parcs animaliers, où des animaux sont présentés au public.
Exemple : Parc de Thoiry
-Les parcs à thèmes, espaces dans lesquels une ambiance unique est créée sur un thème très précis.
Exemple : Puy du Fou
-Les parcs d’aventure et de parcours sportif. Exemple : Acrobranches, Xtrem Aventures.
Hormis les plus connus, on...
tracking img