Faut il obeir a une loi injuste ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1910 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
Principes fondamentaux
-------------------------------------------------
Dissertation : Faut il obéir à une loi injuste ?
-------------------------------------------------

Introduction :
En se posant la question « faut il obéir à une loi injuste ? » on oppose deux principes fondamentauxdu droit : le droit naturel et le droit positif. Le droit naturel est ce que la conscience morale et la raison de l’homme reconnaît comme étant légitime et juste. Le droit positif est un droit voulu par l’homme. C’est un système juridique institué dans une société particulière contrairement au droit naturelle qui est présent de façon universelle chez l’homme. Ainsi une loi en vigueur provient dudroit positif et si celle ci paraît comme étant injuste au yeux de l’homme c’est d’un point de vu moral et donc opposé au droit naturel.
Pour étudier correctement ce sujet il faut donc se demander si il faut privilégier le droit positif au droit naturel.
Pour cela il serait pertinent de voir dans un premier temps l’importance et la puissance du droit positif puis la place du droit naturel dansla société.

I - L’importance et la puissance du droit positif :

A) Les lois sont « tenues pour juste » :
Pascal a écrit que « la justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes ». Le juge étant tenu de se baser sur les lois pour prendre une décision, il est lui aussi juste. Ainsi tout le système juridique d’une société moderne estjuste.
Une loi, avant d’être adopter, doit être soumis a diverse conseil et assemblé regroupant des individu élus par le peuple et agissant dans l’intérêt du peuple. Ce parcours est celui des lois parlementaires. Mais il y a également les lois référendaires (article 11 de la constitution) qui sont adopté à la suite d’un référendum, c’est à dire que les citoyens votent pour décider si une loidoit être adopter ou non. Grace à ces deux cas de figure, les lois sont toujours supposer être dans l’intérêt du peuple.
Néanmoins il y a toujours une minorité qui conteste certaines lois pour des raisons diverses. Par exemple les lois répressives sur le tabagisme avec l’augmentation des taxes sont contredites par les consommateurs de tabac qui doivent payer toujours plus et les buralistes quiperdent des clients (à cause de la hausse du prix et du développement du marché noir).

B) Les lois pour assurer l’ordre et la stabilité :
La justice est ce qui permet la stabilité d’une société. Si chaque individu d’une société agit à sa guise alors la société ne peut exister. Les lois visent donc à mettre tout le monde d’accord car toutes les personnes résidant sur le territoire d’un étatdoivent se soumettre à toutes les lois de celui ci. Même si elles peuvent paraître parfois injustes ou absurdes, elles restent indispensables pour éviter le désordre. Si l’on prend un exemple simple, dans le code de la route, il faut s’arrêter à un feu quand il est rouge même si personne ne passe. Ainsi cette règle générale permet d’éviter de discuter de la dangerosité de chaque cas de figure et doncdes débats sans fin.
Pour permettre cette stabilité, les lois visent aussi à préserver une certaine hiérarchie. Tous les hommes n’ont pas les mêmes besoins et les mêmes capacités. Les lois donnent et exigent ce qu’ils sont censés obtenir ou fournir, par exemple le SMIC et l’impôt sur la fortune. Elles favorisent une égalité proportionnelle entre les individus d’une même société. En conclusion,pour assurer l’ordre et la stabilité, il faudrait toujours obéir à la loi. Hors des fois, la loi peut être si puissante que l’homme ne peut que y obéir.

C) La puissance des lois face à la conscience :
Pour démontrer ici le pouvoir des lois sur l’homme nous allons nous baser dans un premier temps sur l’expérience de Milgram. Les lois sont une forme d’autorité. Le scientifique américain...
tracking img