Fiche bac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (798 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique n°4 : Scarmentado en Hollande et en Espagne p 52-54.

Situation: Scarmentado a quitté Rome pour éviter l'empoisonnenment. Il s'est retrouvé en France en plein massacre de laSaint Barthélémy. Il arrive en Hollande, jugée à l'époque de Voltaire comme le pays le plus tolérant d'Europe ( l 55-56) . Mais il va subir à nouveau des persécutions dues à l'intolérance.

Question :En quoi voit-on qu'il s'agit d'une expérience vécue, d'un témoignage personnel ?

La visée argumentative de l'auteur de cache derrière un 1er § plutôt explicatif (§ Hollande: pourquoi on exécutele Premier ministre ) et un 2é et 3è nettement plus descriptif (§ l'Inquisition en Espagne) La thèse soutenue par Voltaire vise à démontrer que l'intolérance religieuse conduit à des actes barbares.Axe 1 : du témoignage apparemment objectif ….
Beaucoup de noms propres ( Hollande, La Haye, Barneveldt, Séville , un Espagnol, Notre Dame d'Atocha) , de termes concrets ( «  coupait la tête »56, « manteau noir » 61, «  orangers et citronniers » 76, «  gradins couverts d'étoffe» 77, « taureaux» 84 , la totalité des lignes 86-91) donnent à ce passage un fort effet de réel . On a vraimentl'impression qu'il s'agit d'un reportage fait par l'envoyé spécial Scarmentado.
Tout est à nouveau vu («je vis» l 76, «vois» 81, «voir» 83, «on voyait» 89 , «  une espèce de lice » 76 ) àtravers le regard naïf du protagoniste qui pose les questions ( l 60) , réagit à fleur de peau: «  touché de pitié » 60, «  cela fait frémir » 70 ) .
Scarmentado est ici un témoin direct et horrifiéde ces meurtres légaux. Les faits sont réels, historiques ( le premier ministre Barneveldt, l'Inquisition on vraiment existé ). Il dialogue d'ailleurs , tel un envoyé spécial moderne qui interview surle terrain, avec des auteurs de l'évènement (l 61 «un prédicant à manteau noir »; l66 « un profond politique du pays » l80 « compagnons de voyage ». « grave Espagnol »l82)
Il dit « je »,se...
tracking img