Fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1050 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Distinction critique sociale du jugement Pierre Bourdieu
Naît dans les Pyrénées-Atlantiques en 1930 et mort en 2002 , pierre bourdieu est un sociologue français qui, à la fin de sa vie, devint, par son engagement public, l’un des acteurs principaux de la vie intellectuelle française. Sa pensée a exercé une influence considérable dans les sciences humaines et sociales, en particulier sur lasociologie française d’après-guerre. Cet ouvrage (Éditions de Minuit, 1979, 668 p.) se scinde en trois parties, successivement intitulées « critique sociale du jugement de goût »(chapitre 1),« l’économie des pratiques »(chapitres 2 à 4),« goûts de classe et style de vie »(chapitres 5 à 8). Bourdieu cherche à répondre à la problématique suivante : au sein des champs constitutifs de l’espacesocial,comment s’organise la distinction? Pierre Bourdieu nous montre tout d’abord que l’habitus de classe est au fondement des pratiques culturelles c'est à dire que l’habitus intériorisé s’exprime dans les usages quotidiens de l’individu . A titre d’exemple l'auteur opposent la consommation dite distinguée attachée aux classes dominantes et la consommation dite vulgaire propre aux classes dominées. Ainsibourdieu s'intéresse en second plan à l’homologie entre l’espace social et les goûts de classes ( classes dominantes , petite bourgeoisie , classes populaires ) A. l’habitus de classe est au fondement des pratiques culturelles l’acquisition des compétences culturelles s’opère par le biais de l’habitus, produit du milieu d’origine, et de la trajectoire individuelle et collective dans l’espacesocial. l’habitus, concept central de l’analyse de bourdieu, est un système de dispositions durables intériorisées par les individus du fait de leurs conditions objectives d’existence, et qui fonctionne comme principes inconscients d’action, de perception et de réflexion. il est donc simultanément la grille de lecture à travers laquelle nous percevons et jugeons la réalité et le producteur de nospratiques. les acquisitions les plus décisives et les plus durables sont celles que nous avons subies au cours de notre socialisation primaire au sein de la famille, qui occupe une position donnée dans l’espace social. mais l’habitus n’est pas figé ; il se restructure selon la trajectoire sociale. ceci implique que nos pratiques et représentations ne sont ni totalement déterminées (les agents font deschoix), ni totalement libres (ces choix sont orientés par l’habitus).

la similitude des habitus fonde différents « styles de vie »qui s’opposent. « du fait que des conditions d’existence différentes produisent des habitus différents, les pratiques qu’engendrent les différents habitus se présentent comme des configurations systématiques de propriétés exprimant les différences objectivementinscrites dans les conditions d’existence sous la forme de systèmes d’écarts différentiels qui, perçus par des agents dotés des structures de perception et d’appréciation nécessaires pour en repérer, en interpréter et en évaluer les traits pertinents, fonctionnent comme des styles de vie. » un style de vie qui est un ensemble de goûts, de croyances et de pratiques systématiques caractéristiques d’uneclasse donnée. il comprend donc, à titre d’exemple, les opinions politiques, les convictions morales, les préférences esthétiques mais aussi les pratiques sexuelles, alimentaires, vestimentaires,culturelles, etc. ansi en corrélation avec notre thème de l'entretiens qui fut : « le frigo comme reflet de l'identité sociale de l'individu » , on constat clairement que la façon de faire les courses vadépendre d4une classe sociale l'autres , ce qui explique la différence des gouts et de choix des produits alimentaires qui existe selon les différentes classes. l’habitus rend donc possible un ensemble de comportements et d’attitudes conformes aux inculcations. il a donc pour conséquence que les agents se comportent de manière à ce que se maintiennent les relations objectives entre classes. B....
tracking img