Fin de partie scene d'exposition

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1036 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Structure de Fin de Partie

Préambule
Absence de scène et d’acte. Une suite continue de répliques.

Les personnages présents sur scène durant la totalité de la représentation (présents ou dans leur poubelles). Quelques tentatives de Clov de s’isoler dans sa cuisine mais la cuisine est un lieu scénique et non un lieu hors scène type coulisses.

Début paradoxal : 3 pages de didascalies,impliquant silence et mobilité de Clov dans un jeu mécanique, voire absurde, incompréhensible pour le spectateur.

Dans l’ensemble du texte une présence inhabituelle des didascalies qui occupent quasi un tiers du texte par rapport aux répliques.

Brouillage générique : les didascalies renvoient plutôt au mime, peut-être à un art circassien.
Absence de séparation entre différentes scènes posele problème du développement de l’action dramatique. Peut-on même parler d’action dramatique ?

1. une structure perceptible malgré l’imprécision
Ouverture apparentée à une scène d’exposition : Clov, seul, didascalie montrant un comportement absurde difficile à comprendre, répétitif, mécanique.
Réplique en forme de synthèse de l’objet de la pièce : « c’est fini, ça va finir, ça va peutêtre finir […] un jour soudain, c’est un tas, un petit tas, l’impossible tas. »
On dès lors le sens du titre et l’objet même de la pièce

Une conclusion en échos à l’ouverture
« Hamm : C’est finit, Clov, nous avons fini. Je n’ai plus besoin de toi. »
L’ultime réplique attribuée à Hamm et miroir de la présence sur scène de Clov au début. La réplique est fréquemment en redondancedes didascalies par exemple « il enlève ses lunettes) Essuyer (Il sort son mouchoir e,t sans le déplier, essuie ses lunettes.) Et remettre. (Il remet son mouchoir dans sa poche, remet ses lunettes.)
Monologue où Hamm apparaît définitivement seul réduit à garder seulement son mouchoir qu’il finit par poser sur son visage, métonymie probable de la mort qu’on couvre dignement d’un drap mais iciréduit à un mouchoir que le défunt s’appose lui-même.
Le titre Fin de partie connote définitivement la mort

2. Un développement dramaturgique plus formel que conceptuel
Alternance de passages évoquant la solitude, la maladie, la séparation, le besoin d’évasion, la nostalgie d’un monde perdu, la paternité, le temps qui passe et de passages conçus pour explorer des éléments formels telsque : le duo amoureux paradoxal (Nagg et Nell sont immobilisée dans des poubelles et songent à « la bagatelle » on n’est ni dans une scène de comédie de dépit amoureux, ni dans un conflit de tragédie), la trivialité dérisoire du langage (jeu de mot sur coïte et coite, dans l’évocation de la puce. On peut et on doit tout dire sur le théâtre, refus radical de conventions ancestrales qui parasitentla dramaturgie classique française face à la liberté de registre et à l’absence de séparation des genres chez Shakespeare par exemple)
Recours au récit dans les répliques non pas pour répondre à l’exigence classique de l’unité de temps mais pour tenir lieu de propos dans un dialogue où les personnages n’ont en réalité rien à se dire. (récit du tailleur, histoire de Hamm)

Le faire mis aumême plan que le dire. Constitue un théâtre paradoxal, aux confins de l’esthétique dramaturgique, faite traditionnellement de dialogue plus que de didascalie ou de récit qui passe pour une licence à peine excusable (cf récit du combat contre les Maures dans Le Cid) Perceptible dès la longue didascalie initiale, et repris par Clov lorsqu’il essaie de mettre de l’ordre pour occuper le temps,l’espace, le vide de tout ce qui n’a ni sens ni existence.

Refus de la transcendance lyrique ou spirituelle : le désir d’évasion confronté aux squale, la promenade sur le lac de Côme, métaphore du romantisme sentimentale, qui se solde par la barque qui chavirent, disparition des cercueil et des rituel lié à la mort, la mère Pegg « s’est éteinte » dans un calembours, irrespect radical face à la...
tracking img