Fin de partie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (285 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

L’ESPACE/ L‘espace scénique est l'espace de jeu réservé aux acteurs pour la représentation d'une pièce. Il représente la scène visible depuis le public,mais peut éventuellement comporter des zones non visibles depuis le public et situées dans les dégagements si celles-ci entrent de façon directe dans le cadre du jeu descomédiens. (Ex : un placard où se cache l'amant d'un vaudeville et dont seule la porte se trouve sur scène et visible du public.).
Cet espace de jeu peut se modéliserpar différents procédés et s'accorder sur des bases mises en place par des grands noms du théâtre comme Bertolt Brecht, avec la mise en scène brechtienne. Ce style de miseen scène, particulier et facilement reconnaissable pour un œil aguerri, est très différent de la mise en scène classique puisqu'il vise à "briser l'illusion théâtrale".UN ANTI THEATRE/ Une période de crise s’ouvre après la Seconde Guerre Mondiale et la scène théâtrale se fait l’écho de la remise en cause du langage et de certainesvaleurs stéréotypées. Un « nouveau théâtre » se développe : Samuel Beckett (1906-1989), Eugène Ionesco (1912-1994), Arthur Adamov (1908-1970), Jean Genet (1910-1986),Jacques Audiberti (1899-1965)… autant de noms forment dès lors le théâtre de l’absurde, qui revendique de nouveaux principes dramaturgiques et traite des mêmes thèmes que lethéâtre existentialiste : l’absurde, l’absence de communication entre les êtres, la solitude, l’attente ou la mort. Le théâtre de l’absurde prône l’effacement des genres,refuse l’étiquette simpliste de tragédie ou de comédie au profit de l’appellation neutre de pièce. Ionesco qualifiera même La Cantatrice chauve d’ « anti-pièce »…..
tracking img