Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 52 (12921 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

L’écologie…, l’écologie…, mais qu’est-ce donc ?

Depuis plusieurs années, on évoque de façon récurrente « l’écologie » et dans quasiment tous les domaines ; et ce malgré le flou que cela génère. Pourtant l’étymologie de ce terme provient du grec « oïkos » qui signifie « demeure » et de « logos » « étude ». Il est donc possible de dire que l’écologie serait, par définition «l’étude de la demeure ».
Mais de quelle demeure s’agit-il réellement ?
Le biologiste allemand Ernst Haeckel, qui semble être le premier à faire usage de ce terme en 1866, définit l’écologie comme étant « la science globale des relations des organismes avec le monde extérieur environnant, dans lequel nous incluons au sens large, toutes les conditions d’existence ». Ainsi définie, l’écologie est unescience qui voudrait considérer notre planète Terre comme étant la demeure de tous les êtres vivants. Ces derniers entretiennent une relation particulière avec leur propre milieu de vie. Il est impératif que les Hommes soient conscients de l’enjeu de ces rapports vitaux. Aujourd’hui, le climat se dérègle, les ressources en eau, en énergies fossiles, en matières premières s’amenuisent, les sols sontmoins fertiles, et cela est la conséquence de l’activité humaine. De ce fait, les relations liant l’Homme et sont environnement sont brisées. Néanmoins, l’Homme n’a pas toujours été à l’origine des bouleversements écologiques. Des crises ont éclaté bien avant son apparition sur Terre ; tel est le cas de la disparition des dinosaures. De nos jours aussi, des crises surviennent ayant des répercutionsconsidérables pour la planète sans que l’Homme n’en soit responsable : les tsunamis, les tremblements de Terre, … . Cependant, il ne faut surtout pas négliger le fait que les Hommes les amplifient. La plupart y sont indifférents et leur activité s’avérera être à long terme dévastatrice. Afin d’éviter ou de remédier à tous ces bouleversements, notre demeure mérite d’être étudiée dans l’uniqueobjectif d’être préservée au mieux. Ainsi chaque espèce continuera à vivre en harmonie avec son espace vital.
De ce fait, l’écologie est devenue une science fondamentale dont les acquis devraient être mis en pratique dans une société soucieuse d’assurer la conservation des espèces animales et végétales c’est à dire sa biodiversité.
Or, malheureusement, peu de personnes s’assurent de la pérennité dela Terre ce qui engendre de nombreux problèmes environnementaux. Mais il ne faut en aucun cas oublier que des générations futures vivront sur cette Terre. L’urgence est là et les médias se font l’écho d’un cortège d’informations accablantes sur l’environnement. Cela doit servir de signal d’alerte à cette population irresponsable qui court à la perte de son lieu de vie. Donc la connaissance decette science devrait permettre de « répondre aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs » comme le définit le principe du développement durable.
Au cours des siècles, la planète a connu de grandes métamorphoses dont l’impact est néfaste pour les écosystèmes. Le constat est partout le même : l’avenir de notre planète devientde plus en plus incertain. Un seuil dangereux et irréversible risque d’être franchi si rien n’est mis en place pour stopper l’utilisation abusive de la Terre par les Hommes. Si nous voulons la préserver c’est dès maintenant qu’il faut agir !
Cela nous ramène par conséquent au point de départ : « étudier notre demeure» pour la protéger et la sauver. Car il ne faut en aucun cas oublier que sanselle, l’Homme n’est absolument rien !

En quoi l’écologie, science majeure du XXIème siècle, permet-elle une meilleure protection de l’environnement ?

Nous étudierons tout d’abord les fondements de l’écologie, puis nous traiterons des catastrophes écologiques et enfin nous analyserons les solutions que l’on peut apporter à différentes échelles.


I. LES FONDEMENTS DE L’ECOLOGIE :

1)...
tracking img