Frantz fanon, peau noire, masques blances

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1932 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture:

Peau noire, masques blancs, Frantz Fanon (1952, Éditions du Seuil)

Essai sur le rapport Noir-Blanc

I) Table des matières

Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
1. Le Noir et le langage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . 15
2. La femme de couleur et le blanc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
3. L'homme de couleur et la Blanche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
4. Du prétendu complexe de la dépendance du colonisé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
5. L'expérience vécue duNoir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
6. Le Nègre et la psychopathologie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117
7. Le Nègre et la reconnaissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 172
En guise de conclusion . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183

II) Présentation du contenu

1) Résumé

Dans l'introduction, l'auteur explique que les raisons qui l'ont poussé à écrire ce livre résident dans son désir de voir changer le rapport entre l'homme blanc et l'homme noir. Son but est de mettre fin au cercle vicieux qui repose sur le sentiment de supériorité desBlancs face aux Noirs et sur le complexe d'infériorité des Noirs qui n'ont de cesse de prouver leur valeur à l'homme blanc. Cet ouvrage est un essai de compréhension ainsi qu'une analyse psychologique du rapport Blanc-Noir.
Le premier chapitre intitulé « Le Noir et le langage » est consacré à l'étude du langage qui, selon l'auteur, est nécessaire pour mieux comprendre le rapport homme blanc/hommenoir. Le langage est inhérent aux notions de culture et de civilisation. Il s'avère que le Noir fait sans cesse face au langage dans son rapport au Blanc. Ainsi, le Noir antillais se rapprochera d'autant plus du Blanc s'il maîtrise la langue française. Un peuple colonisé est par définition victime d'un complexe d'infériorité qui résulte du fait que la culture de la puissance colonisatrice supplantela culture locale. L'homme colonisé doit rejeter sa culture et adopter la culture des colons afin d'être assimilé aux colons. Le Noir cherche constamment à se forger une identité blanche pour parvenir à un sentiment d'égalité avec l'Européen afin de se débarrasser de son sentiment d'infériorité. Ainsi, le Noir antillais qui quitte son île pour s'installer en métropole est déterminer à changerafin de rentrer dans le moule, de s'approprier la culture française. Il est alors consacré au rang de demi-Dieu à son retour dans son île. Il est très différent de ses pairs; il ne comprend plus le créole, il dédaigne ses compatriotes et se sent supérieur à eux. Fanon estime qu'il y a deux types d'Antillais parmi ceux qui vivent en métropole: ceux qui sont arrivistes et veulent par dessus tout êtreblancs et ceux qui sont attachés à leurs origines.
Aux Antilles, le français est maître donc tout est mis en œuvre pour que le créole ne soit pas utilisé; il y a un désir véritable d'annihiler cette langue. Le but de l'auteur est de libérer le Noir de l'emprise du Blanc, le débarrasser de son sentiment d'infériorité. Les Noirs contemporains de l'auteur tentent de revendiquer l'existence d'uneidentité noire, d'une civilisation noire qui a autant de valeur que la civilisation blanche.
De plus, Fanon mentionne les stéréotypes sur les Noirs qu'on trouve en France: ils ne parlent pas correctement le français, ils sont simples d'esprit, de nature peureuse. Parler petit-nègre permet au Blanc d'enfermer le Noir dans sa condition d'infériorité par rapport au Blanc.
Le chapitre 2 intitulé...
tracking img