Gestion des risques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (744 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La sensibilité et l’acceptabilité des individus au risque évoluent en fonction
de multiples critères individuels (expérience individuelle, rapport
intime au risque, recherche de risque oufondamentalement risque
adverse...), dans le temps et dans l’espace. Il sera primordial de factualiser
au maximum les éléments remontés, compte tenu du rapport
irrationnel de l’homme avec la notion derisque, et de son évolutivité
dans le temps.
Une aggravation du contexte d’exposition au risque
Comme nous l’avons évoqué précédemment, la notion de risque n’est
pas une invention moderne. Sans revenirsur certains évènements tragiques
des siècles précédents témoignant des séquences d’évènements
improbables qui, pourtant, engendrèrent la concrétisation effective de
risques majeurs (naufrage duTitanic, tsunami indonésien...), arrêtons-
nous un instant sur deux drames industriels relativement récents.
Villa Parisi : il s’agit d’un bidonville brésilien, où plus de 15 000 habitants
essayentde s’en sortir, pour l’essentiel simplement de survivre.
32
GESTION DES RISQUES DE L’ENTREPRISE
En 1954, Pegropas, compagnie pétrolière brésilienne, y installe une
raffinerie sur la côte. D’autresentreprises brésiliennes, puis des organisations
multinationales s’installent également sur la zone, à l’époque
de l’explosion du capitalisme brésilien. Pétrole, industrie chimique,
acier,engrais... L’air devient rapidement irrespirable, mais les faibles
montants des amendes ne gêneront guère les pollueurs, encouragés
notamment par le ministre du Plan Paulo Vellosa en 1972 à produire
desproduits polluants. Le 25 février 1984, le drame a lieu :
700 000 litres de pétrole sont déversés dans les marécages sur lesquels
sont construites les habitations sur pilotis, peu solides par nature.En moins de 2 minutes, un immense incendie se propage à la favela.
Plus de 500 personnes périrent dans cet incendie, on ne retrouva pas
les cadavres des enfants, purement et simplement consumés...
tracking img