Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (403 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au lendemain de la révolution d'Octobre, le 26 octobre (8 novembre) 1917, le Congrès des soviets promulgue un décret demandant l'ouverture immédiate de pourparlers de paix avec les puissancescentrales, mais les pays de l'Entente se déclarent absolument opposés à cette proposition. Le gouvernement bolchevique engage malgré tout séparément des négociations au début de décembre 1917. L'armisticeentre la Russie soviétique et les puissances centrales est signé le 15 décembre à Brest-Litovsk (Biélorussie). Les pourparlers de paix s'ouvrent une semaine plus tard. Les conditions proposées par lespuissances centrales apparaissent comme exorbitantes quant à la superficie que doit céder la Russie soviétique. Lénine est favorable à la paix, à n'importe quel prix, afin de gagner le temps nécessaireà assurer la victoire de la révolution en Russie : une révolution en Europe rendra ultérieurement caduc tout accord passé avec les empires centraux. La position de Lénine provoque de vivesdivergences parmi les bolcheviks et elle est la source de discussions orageuses au comité central. Les « communistes de gauche » animés par Boukharine se déclarent violemment hostiles à tout accord de paix etpréconisent le passage à la guerre révolutionnaire contre l'impérialisme. Trotski, alors commissaire du peuple aux Affaires étrangères et chef de la délégation soviétique à Brest-Litovsk, est toutaussi opposé à la signature de la paix qu'à la poursuite de la guerre.

Le 9 février 1918, l'Allemagne et ses alliés signent une paix séparée avec la rada d'Ukraine qui leur demande protection contre laRussie soviétique. Le lendemain, ils adressent un ultimatum à celle-ci. Trotski, fidèle à sa position, déclare alors que les pourparlers sont rompus mais que l'armée sera démobilisée. Les troupesallemandes reprennent leur avance. Lénine parvient à convaincre Trotski et à le rallier à son point de vue si bien que, le 18 février, le comité central vote par sept voix contre cinq l'acceptation des...
tracking img