Humanisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (747 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'humanisme

1 - Définition du mot "humanisme"

C’est seulement dans les années 1830-1840 que le terme "humanisme" apparaît dans les études critiques allemandes pour désigner un "mouvementintellectuel associé au réveil des langues et de la littérature anciennes" (W. K. Ferguson).
L’humanisme désigne le retour à la lecture des œuvres antiques : redécouverte, établissement, édition,traduction des textes sont les activités de l’humaniste qui se transforme pour l’occasion en philosophe, philologue, juriste, critique d’art.

2 - Les premiers humanistes

Ils ont comme point commun dedénoncer l’obscurantisme du Moyen Âge. L’humanisme est considéré au contraire comme une période de lumière qui s’oppose aux ténèbres des siècles précédents. C’est ainsi que Rabelais oppose "ce siècle siplein de lumière" au "brouillard épais et presque cimmérien de l’époque gothique". Au chapitre VIII de Pantagruel, Gargantua adresse une lettre à son fils qui concentre tous les préceptes del’humanisme : "le temps estoit encores ténébreux et sentent l’infelicité et calamité des Gothz qui avoient mis à destruction toute bonne littérature".
Le premier objectif des humanistes. Rétablir l’éloquence defaçon à bien dire et bien écrire. Guillaume Fichet installe à la Sorbonne, dont il est bibliothécaire, le premier atelier typographique d’où sortent en 1470 les Lettres de l’humaniste italienGasparino de Barzizza. Ce succès attire les humanistes italiens : les premiers cercles humanistes se forment autour d’hommes comme Paolo Emili, Girolamo Balbi, Filippo Beroaldo. L’humanisme stylistiques’élargit à une connaissance complète de l’Antiquité
Les hommes célèbres. Guillaume Budé (1468-1540) étudie le droit avant de se consacrer aux belles-lettres grecques et latines, à une époque où le grec estencore inconnu en France. Il obtient du roi la fondation d’ un collège pour l’enseignement du grec, du latin et de l’hébreu, qui deviendra le Collège de France. Lefèvre d’Étaples (1450-1536) se...
tracking img