Jacques et son maitre explication de texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (925 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jacques le fataliste et son maître est un roman de Diderot qui paraît pour la première fois en 1778 (mille sept cent soixante-dix-huit) dans la Correspondance littéraire, un journal français. C’estun roman complexe et déconcertant à cause de son structure particulier et unique. Diderot était un écrivain très important dans la littérature française, tant pour son écriture que pour son apportphilosophique, humaniste, son esprit critique et son empreinte littéraire sur tous les genres qu’il est essayé comme par exemple les fondations du drame bourgeois, la révolution du roman avec Jacquesle fataliste, le développement de la critique avec les Salons, et surtout le énorme travail de L'Encyclopédie qui lui prendra presque vingt ans de sa vie. Jacques le Fataliste constitue une œuvresurprenante, originale, très moderne, et riche par sa forme hybride et son apparence désordonnée. Cette roman avec des conventions romanesques, méditation sur la fatalité et l’existence humaine raconteles aventures de Jacques et son maitre sans que nous apprenions leur destination, leur raison de voyager, ou bien d'où ils viennent. L’extrait que j’ai choisi raconte l'aventure que Jacques et sonmaître expérience après d’avoir quitté l'auberge avec les criminels. En chemin, ils ont été suivis par un groupe d'hommes armés. Toutefois, on ne sait jamais ce qui s'est passé parce que le narrateurraconte juste qu’ils ont continué leur voyage. Cet extrait est extrêmement important parce qu'il montre au lecteur la structure du roman. Ici, on peut comprendre le rapport entre le lecteur et l'écrivain etson style de l'illusion qui va caractériser le roman.
Le passage commence par un narrateur à troisième personne qui nous dit, aux lecteurs, ce qui se passe dans la scène. La seconde phrase change destyle brusquement et le narrateur s'adresse à nous pour nous faire savoir ce que nous devions penser de sa situation: "Vous allez croire que c’étaient les gens de l’auberge, leur valets, et les...
tracking img