Jean claude guillebaud la refondation du monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4411 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Refondation du Monde, Jean Claude Guillebaud, 1998, 497 p

Raison du choix de l’ouvrage : L’ouvrage de Jean Claude Guillebaud est tissé sur de très nombreuses références historiques, sociologiques, théologique et philosophiques. L’auteur effectue sans cesse des retours sur l’histoire et la philosophie à l’origine de notre civilisation. Ainsi il s’agit d’un ouvrage riche en ressources et nousamènent à réfléchir finement aux principaux thème qui minent aujourd’hui la société occidentale.

L’auteur

Grand reporter du quotidien Sud Ouest, JCG voit vite son talent critique reconnu, obtenant le prix Albert Londres en 1972- décérné à ceux qui osent se rebeller ‘contre un ordre social et aux idées abhérantes’. Président de reporter sans frontièreq, essayiste et écrivain et éditeur. Lethème de la religion s’impose peu à peu comme question fondamentale dans son œuvre : en 2005 il publie ‘La force de conviction’, ouvrage dans lequel il s’interroge sur la possibilité d’un juste milieu entre dogmatisme religieux et laïques et pose une réflexion plus intime avec ‘comment je suis devenu chrétien ‘ en 2007.

Introduction

Les événements historques du siècle dernier ontdéfinitivement mid a mal un certains nombre de coryances : communisme/ égalité ; maux de développement/ idolâtrie de la science.

L’ouvrage de Jean Claude Guillebaud oscille autour de 3 idées : Notre monde est dépassé par ses contradictions .L’être humain aujourd’hui éprouve un profond vide et a besoin de réancrer ses croyances. Dès lors sur quelle base établir les croyances nécessaires ?

JCG dansson ouvrage s’attèle à une tache ambitieuse : afin de saisir le malaise qui caractérise notre époque, il analyse la manière dont se sont affaissés les piliers de notre civilisation : croyance en l’avenir, égalité, raison, conscience collective, justice. C’est avec brio qu’il retrace et questionne deux millénaire d’idées. JCG ne prétend pas nous faire de révélations sur les fondements de notresociété mais questionne brillement concepts et thèses qui tente de déchiffrer notre époque.

« L’humanité est talonnée par la nécessité de se fonder pour vivre »Pierre Legendre

Refondation

JCG s’adonne au projet ambitieux de déceler les fondations sur lesquels nous poserons l’édifice de nos codes, de nos règles et de nos lois pour palier ce vide moral et spirituel qui mine notrecivilisation.

Dans son projet, l’auteur se refuse de parler de morale, d’avoir recours à un discours nostalgique et de penser la totalité.

En effet, invoquer des valeurs perdues ou une morale en faillite n’est qu’une routine consolatrice d’une modernité qui ne sait plus ou elle en est mais se rassure. Par ailleurs, il convient d’éviter de tomber dans le panneau des critiques de la modernitéqui sombre dans la mélancolie au risque de renouer avec une logique contre révolutionnaire d’un Louis de Bonald, d’un Joseph de Maistre ou du Romantisme Allemand.

Au final, cette ouevre de refondation ne prétend pas penser la totalité. Le projet encyclopédique définissant l’homme des Lumières est hors de portée. Notre temps est celui du savoir éclaté et labyrinthique. Nos compétences sontpartielles locales et circonscites. A cet égard, Edgar Morin dans Science et conscience souligne que «  le réel est énorme, hors norme par rapport à notre intelligence ».

Ainsi, ne prétendant pas faire un exposé objectif sur les valeurs constitutives de nos société démocratiques, l’auteur se contente de se focaliser sur 6 piliers qui indéniablement sont a la base de la civilisation occidentale.Pourquoi parle-t-on de refondation ? C’est bien parce que ces 6 piliers fondateurs sont en périls aujourd’hui. Il convient donc selon l’auteur d’identifier ces dérives afin de refonder adéquatement ces principes porteur de notre civilisation. Avant de se focaliser sur ces piliers, l’auteur effectue un inventaire du naufrage de valeurs clefs qui s’est effectué au long du 20e siècle.

Un adieu...
tracking img