Klaus barbie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2197 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Klaus Barbie  était un officier SS, né le 25 octobre 1913 à Bad Godesberg (Ville de la Vallée du Rhin) et mort le 25 septembre 1991 à Lyon (France). En 1925, Klaus Barbie quitte sa famille pour devenir pensionnaire au lycée de Trèves. Il est, un temps, attiré par la religion et veut se lancer dans des études de théologie. Mais après avoir passé son bac, c'est une tout autre voie qu'il choisira.Son père est successivement employé de bureau puis instituteur. Blessé à Verdun, dans la guerre de 14-18, il en conserve une haine farouche envers la France.

En 1934, il devient chef de patrouille aux Jeunesses hitlériennes, dirigeant un groupe d'environ cent vingt jeunes garçons de 15 à 18 ans. Le 26 septembre 1935 il est recruté par le SD, le service de renseignements du Partinational-socialiste. Sa "formation" de SS durera deux ans et assez rapidement il est monté en grade au sein du troisième Reich pendant la seconde guerre mondiale avec notamment des tâches de police. En mai 1937, à 23 ans, Barbie devient membre du parti nazi NSDAP. Dans le dossier du SD - une des pièces produites lors du procès -, il est noté par ses chefs comme l'un de leurs meilleurs éléments : " Sesperformances dans le service sont remarquables. Son comportement en tant que SS est irréprochable tant dans le service que hors du service. (…) Son opinion relative à la conception du monde nazi est considérée comme affirmée. " 

En 1940, il est envoyé à La Haye, où son rôle consiste à arrêter les juifs et les réfugiés politiques allemands installés aux Pays-Bas. C’est à cette époque que Anne Franck secache pour échapper aux Rafles de Klaus Barbie. De 1940 à 1942, avec le grade d'Obersturmführer SS, il fut nommé aux Pays-Bas où il dirigea les rafles de juifs à Amsterdam (Pays-Bas). Après la prise en main des polices allemandes en France par Oberg (fin mai 1942), et l'invasion de la zone Sud, le 11 novembre 1942, il fut nommé chef de la section IV du Sipo SD de Lyon, section spécialement chargéede la recherche, de la répression et de la lutte contre la Résistance. Il est donc le chef de la Gestapo à Lyon. Il dirige toute une région qui comprend le Jura, Grenoble, les hautes-Alpes et Lyon.

En 1942, il se rend à Dijon, puis à Lyon, où il dirige, avec vingt-cinq officiers sous ses ordres, un service de la police nazie compétente pour une région qui comprend Lyon, mais aussi le Jura, lesHautes-Alpes et jusqu'à Grenoble. Sa section est chargée de la " lutte anticommuniste, antisabotage et antijuive ".De 1942 à 1944, Klaus Barbie s'acquittera consciencieusement de sa tâche. Le 9 février 1943, les Allemands investissent les bureaux de l'Union générale des israélites de France au 12, rue Sainte Catherine, et dressent une souricière. Quatre-vingt-six personnes sont arrêtées etdéportées. Jean Moulin était l'envoyé en France du général de Gaulle, chargé d'unir les mouvements de résistance. C'était donc le chef le plus important de la Résistance en France. Le 21 juin 1943, Klaus Barbie, probablement renseigné par un traître, réussit à arrêter tous les résistants présents à une réunion, dans la maison du Docteur Dugoujon, à Caluire, dans la banlieue de Lyon. 
Mais Klaus Barbie necomprit pas tout de suite qu'il tenait "Max" (surnom de Jean Moulin) et il le tortura affreusement. Jean Moulin ne parla pas et tomba dans le coma. Il devait mourir un peu plus tard, le 9 juillet 1943, dans le train de déportation, aux environs de Metz.

À la tête de la Gestapo, qu'il dirigea jusqu'en 1944, avec le grade de Hauptsturmführer, il s'acquit le surnom de «boucher de Lyon » pour laférocité avec laquelle il dirigeait les interrogatoires. Il donne l'ordre de déporter des milliers de Juifs à Drancy. Parmi ses victimes se trouvent, entre autres, les 44 enfants de l’orphelina d'Izieu raflés le 8 avril 1944. Les huit adultes reconnus "coupables de les avoir cachés" sont eux aussi mis aux arrêts. Les enfants d'Izieu et leurs professeurs seront envoyés au camp de Drancy puis...
tracking img