La crise et apres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2318 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Institut supérieur de commerce et d’administration
des entreprises
La crise, et après ?
Jacques Attali

Edition fayard 2008 (214 pages)
Fiche de lecture réalisée par :
Karoite Ouafa

La crise, et après ?
Jacques Attali
Né le 1er novembre 1943 à Alger, Jacques Attali est un économiste, écrivain et hautfonctionnaire français. Ancien conseiller de François Mitterrand puis président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, il dirige actuellement PlaNet Finance et a présidé la commission pour la libération de la croissance française. Il a publié de nombreux essais et romans.
Jacques Attali s'interroge sur les ressorts de la crise la plus grave qu'ait connue le monde depuisquatre-vingt ans et ce alors que nous observions la croissance économique la plus rapide de l'histoire grâce à un progrès technologique soutenu. La crise des « subprimes » est en effet la première crise de mondialisation. La question est aujourd'hui d'éviter que cette crise ne dérape en catastrophe politique mondiale.

INTRODUCTION

Comment en est-on arrivé là ? Le monde semblait aller bien ;la liberté politique et l'initiative individuelle paraissaient pouvoir s'épanouir jusque dans les coins les plus reculés ; la pauvreté commençait à se réduire en Asie et en Amérique latine ; la croissance économique de la planète était la plus rapide de l'Histoire ; tout laissait augurer qu'elle allait se poursuivre pendant plusieurs décennies grâce à un très fort essor démographique, àl'existence d'une épargne abondante, à des progrès techniques extraordinaires permettant par surcroît de la réorienter vers un développement plus durable.
Et voilà que, sans préavis, nous sommes à l'aube d'une dépression planétaire, la plus grave depuis quatre-vingts ans.
Entre les deux, en apparence pas grand-chose, si ce n'est certaines familles américaines incapables de rembourser un crédit sur leurlogement.
Dans son livre Jacques Attali essaye d’expliquer ce mystère aussi simplement que possible, de prévoir où il nous mène, de sorte que l'on ne nous y reprenne plus. Pour cela, il a replacé les événements récents dans leur contexte historique, démystifié les raisonnements que suscitent toutes les paniques, donné une lecture neuve de cette crise et de ce qui nous attend.
Pour JacquesAttali, la première crise financière de la mondialisation s'explique par l'incapacité de la société américaine à fournir des salaires décents aux classes moyennes ; elle les pousse alors à s'endetter pour financer l'achat de leur logement, entraînant une croissance de la valeur des patrimoines et de la production ; les institutions financières et les « initiés » qui les animent s'octroient l'essentielde la richesse ainsi produite sans courir le moindre risque, grâce à la titrisation (CDOs) et à une pseudo-assurance (CDS) ; ce qui permet, en retour, une croissance de l'endettement qui finit par devenir intolérable et entraîner panique, perte de confiance et fuite devant toute dette. Voilà qui pourrait déboucher prochainement sur une dépression planétaire ou, au contraire, constituer le pointde départ d'une formidable croissance harmonieuse. Celle-ci supposerait la réduction réelle des endettements et non, comme on s'y prépare, leur transfert exclusif sur les contribuables. Elle exige surtout de rééquilibrer à l'échelle de la planète le pouvoir des marchés par celui de la démocratie. Et d'abord celui des marchés financiers par celui du droit ; celui des « initiés » par celui descitoyens. Il est encore temps : on peut prévenir une avalanche, non l'arrêter.

Pourquoi la crise ?
Pour Jacques Attali, la crise est l'essence même du capitalisme ainsi que le montre son histoire depuis le XIIe siècle et chaque crise financière s'est toujours développée à partir du cœur économique et politique du système financier.
Or, le marché ne peut fonctionner efficacement que si un État de...
tracking img