La maison du berger

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (265 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
B.2.1.1 : Les Destinées.
Alfred de Vigny s’est illustré dans la traduction aussi bien qu’au théâtre et en poésie mais nous nous attarderons surson œuvre la plus célèbre, Les Destinées, recueil posthume de poèmes écrits entre 1838 et 1863. Le recueil constitue le message final du poète dontl’ambition est de mettre en scène des idées philosophiques sous une forme poétique. Dans ses premiers poèmes (Le Mont des Oliviers, La Mort du Loup), il apparaîthanté par cette question existentielle : Quel est le sens de la vie humaine ? Au fil des poèmes, le poète semble accablé par cette condition humainedécadente.
Cependant, publié en 1854, La Bouteille à la mer témoigne d’une évolution sensible de la pensée de son auteur vers une sorte d’humanismeapaisé. Il affirme sa confiance en la victoire future de la science.
Quel est cet élixir? Pêcheur, c’est la science,
C’est l’élixir divin que boiventles esprits,
Trésor de la pensée et de l’expérience;
Et si tes lourds filets, ô pêcheur, avaient pris
L’or qui toujours serpente aux veines duMexique,
Les diamants de l’Inde et les perles d’Afrique,
Ton labeur de ce jour aurait eu moins de prix.
AlfredDE VIGNY, La Bouteille à la mer, 1854, Les Destinées

B.2.2 : Œuvre spécifique : La Maison du berger.
a). Introduction au poème.
Paru une premièrefois en juillet 1844 dans la revue des Deux Mondes, avant d’être incorporé aux Destinées, La Maison du berger est le plus long poème de Vigny : 336 vers.
tracking img