La motivation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 41 (10161 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1) Contexte historique

1. L’évolution des motivations au travail au fil des époques.

En ce qui concerne l’évolution des motivations elles-mêmes, J.Ellul (cité par MORIN dans la psychologie au travail) a montré que le contenu des motivations a fortement varié au cours de l’histoire, et cela est expliqué par des conditions de vie variables, des croyances concernant la vie et les relationssociales, ou encore d’après différentes idéologies qui ont plusieurs champs de valeurs propres à chaque époque.
Par exemple :
• Dans l’Antiquité, le travail est réservé aux esclaves ; l’homme blanc est libre et est dans une philosophie de « non –travail ».
• Au Moyen-Âge, arrivent différentes valeurs liées à la religion chrétienne ou encore à l’héritage biblique : le travail devient unenécessité plutôt qu’un devoir.
• A partir du 10ème siècle, le travail devient sauveur, arrive la notion de travail = notion salvatrice.
Le contenu de la motivation sur cette notion de travail a donc considérablement changé au fil des époques.

2. L ‘historique des théories de la motivation.

Ce n’est que dans les années 1920-1930 que les chercheurs et les gestionnaires se sont demandé ce que le terme« motivation » signifiait réellement.
Le premier à faire référence à la motivation, sans pour autant en utiliser le terme proprement dit est Platon. Dans sa théorie de l’âme, il parle de trois composantes de celle-ci :
• l' épithumia : l’« appétit », élément concupiscible, désirant, le siège du désir (faim, sexualité), des passions
• le thumos : la « colère », élément irascible, agressif ;ce pourrait être traduit par « cœur » ; il est cette partie de l'âme susceptible d'emportement, de colère, de courage.
• le logistikon : le « raisonnable », ou esprit, élément rationnel, immortel, divin ; c'est un « démon » (daimon).
La composante qui nous intéresse est le THUMOS qui est une caractéristique de la volonté d'enrichissement personnel, de bonne réputation, et des tentatives deprouesses qui en découlent.
Depuis les années soixante, les études portant sur la motivation se sont multipliées. LEWIN (psychologue dynamique) fût un des premiers chercheurs à traiter proprement dit le sujet de la motivation. Selon lui, il faut conjuguer la motivation et les habiletés d’une personne pour voir ce qu’elle est capable de réaliser. Or, la définition qu’il a donnée s’est vite révéléeincomplète.

2) Les théoriciens

2.1 Abraham Maslow (1943)[1]

Abraham Maslow est un théoricien célèbre qui a créé la pyramide des besoins. Maslow pense que les conduites humaines sont dictées par la satisfaction des besoins ; « l’homme est donc instinctif, biologique et fondamental ».
Il a distingué 5 grands groupes de besoin :
• les besoins physiologiques : manger, boire, s’habiller,s’abriter …
• le besoin de sécurité
• les besoins sociaux : avoir des amis…
• le besoin d’estime
• le besoin de se réaliser, de devenir tout ce qu’on est capable d’être.
[2]

Selon lui, le besoin de reconnaissance (estime de soi) est un besoin fondamental qui pousse l’homme à l’action, la recherche des moyens de le satisfaire, prend des formes différentes selon les variables considérées. Lebesoin de se réaliser est quant à lui un besoin insatiable. Les besoins sont hiérarchisés. Pour que les individus puissent passer au niveau supérieur, il est indispensable que les besoins physiologiques soient satisfaits. Maslow propose qu’il n’y ait pas qu’un besoin motivant à un moment donné mais qu’un besoin peut être prédominant sur les autres. Mais sa théorie est contestée et elle n’est pasconsidérée pour la plupart comme étant une théorie de la motivation. La pyramide nous informe sur les besoins qui peuvent être à la base d’un comportement mais elle ne dit pas quand ni pourquoi la personne opte pour un comportement spécifique pour satisfaire tel ou tel besoin, ni à quel moment un besoin est suffisamment satisfait pour qu’elle s’en détourne au profit d’un autre. De plus, les...
tracking img