La peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1246 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La peine de mort.

La peine de mort ou peine capitale est la sanction pénale la plus sévère, elle consiste ôter la vie a une personne pour la punir d’un crime.

I. Histoire de la Peine de mort.

Antiquité
On a retrouvé des écrits traitants de la peine de mort datant de l’Antiquité. Elle existait vraisemblablement avant cette époque mais n’étant pas définie par la loi elle peu êtrequalifiée d’exécution sommaire plutôt que de peine de mort.
Déjà a cette époque, elle est critiquée par certains philosophes grecs :
Protagoras qui refuse le principe de vengeance.
Platon qui vois l’homicide comme une maladie mentale souhaite tenter de soigner le malade et de le tuer qu’en dernier recours.
Dans la Rome Antique, les citoyens n’étaient que très exceptionnellement condamnés a mort. Lesétrangers ou les esclaves étant considérés comme inférieurs étaient, eux, aptes a la recevoir. La peine de mort était censée dissuader les futurs criminels et consoler la famille.

Moyen-Age
Au Moyen-Age, la religion Chrétienne était contre la peine de mort qui empêchait la rédemption. Les dirigeants de l’époque régnaient en suivant les conseils de l’Eglise, ce qui explique par exemple que leRoi Franc Clovis a codifié un large série de crimes fixant la somme à payer pour une vie ôtée, ainsi que pour d'autres crimes considérés comme graves.
Seuls certains crimes ne pouvaient être punis du wergild (= pris du sang) et requièrent la peine de mort, comme les violences contre le roi. Cela s'explique par le fait que le souverain n'a pas de prix car il est le représentant de Dieu sur Terre.A cette époque la première abolition de la peine de mort a eu lieu en Chine en 747, sous la dynastie Tang, même si d'autres châtiments corporels étaient en revanche maintenus. Même avant, l'Empereur de Chine était la seule personne habilitée à prononcée une condamnation à mort sur l'ensemble du territoire chinois

Les Lumières
Au siècle des Lumières l’aspect expiatoire de la peine de mortn’est plus considéré. A cette époque la place de l’homme dans la société en définie comme un contact entre l’homme et la société. La peine de mort est utilisée pour son effet dissuasif et pour protéger la société.
À ce sujet, Diderot est plutôt clair : « Le malfaisant est un Homme qu'il faut détruire et non punir »
Remise en cause de la peine de mort. Certaines sources affirment que la mouvementabolitionniste débute après l’exécution de Robert François Damiens (condamné pour agression sur la personne du Roi Louis XV) dont l’écartèlement avais duré plusieurs heures.
Mais la véritable naissance du mouvement abolitionniste coïncide avec la publication de l'œuvre de Cesare Beccaria qui, dans Des délits et des peines (1764), tend à contester l'efficacité de la peine de mort. Suivant sesconseils, le grand-duc Pierre-Léopold de Toscane (futur empereur germanique sous le nom de Léopold II) abolit la peine de mort en Toscane, en 1786. Beccaria n’est pas le seul à s’opposer a la peine de mort, mais il est le premier à exprimer clairement sa position. Il est soutenu par de nombreux philosophes comme Voltaire.
En 1848, la publication du livre de Victor Hugo, Le Dernier Jour d'un condamnérelance le débat. L'abolition de la peine de mort est débattue puis rejetée par les parlementaires français.

Diffusion de l’abolition.
En 1863 le Venezuela l’abolie pour tous les crimes. La République de Saint-Marin fait de même en 1865. La dernière exécution au Portugal a lieu en 1849. Le Tibet du treizième Dalaï Lama prononce son abolition en 1898. En France la peine de mort est abolie en1981 sous François Mitterrand. Au Canada, la peine de mort est abolie totalement en 1998. En France la peine de mort est abolie en 1981 sous François Mitterrand.
Robert Badinter est a l’origine de l’abolition de peine de mort en France

III. Administration de la peine de mort

Au cours du temps et des régions, la peine capitale a été administrée de diverse manières.

La fusillade par...
tracking img