La religion grecque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2869 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Religion Grecque:

La religion grecque diffère à bien des égards des religions de nos sociétés contemporaines, d'abord par la place qu'elle occupe dans la société. Pour les grecs, le divin était partout, elle n'est pas confinée dans un secteur à part, mais présente à toutes les étapes de la vie humaine, elle était impliquée dans tous les domaines de l'activité politique, sociale,familiale. Cette omniprésence du divin impliquait de leur part des gestes et des attention pour se concilier les dieux une religion très ritualiste.

Il n'y a donc pas d'oppositions tranchées entre des zones que nous sommes habitués à séparer: ainsi la participation à la vie religieuse de la cité d'où sont exclus étrangers et esclaves, est-elle la marque par excellence du citoyen. De même la conceptionque se font les Grecs de la divinité est différente (pas de notion de laïcité)

Chap. I: Dieux, Démons, Héros.

C’est une religion polythéiste = du grec πολύς/poly (nombreux ; plusieurs ; beaucoup) et θεῖοι/theoi (dieux) = une religion qui comporte de nombreux dieux, ce terme ce réfère à la multiplicité des formes que prend le divin, y compris des dieux à l’apparence humaine =anthropomorphisme.

A°) Les dieux: Dans le polythéisme grec, les divinités ont entre eux des traits communs qui les rendent à la fois proches et éloignés des hommes.

Origine des hommes et des dieux:
«   Il y a la race des hommes, il y a la race des dieux. A la même mère nous devons de respirer les uns comme les autres. Mais nous sommes séparés par toute la distance du pouvoir qui nous est attribué.L'humanité n'est que néant, et le ciel d'airain, résidence des dieux, demeure immuable.
Cependant nous avons quelque rapport avec les Immortels par la sublimité de l'esprit (rêve) et aussi par notre être physique, quoique nous ignorions quelle voie le destin a tracée pour notre course, jour et nuit ».
C.F: Pindare, Néméennes VI. v.1-10

Les dieux d'abord n'ont créé ni l'univers ni les hommes etils appartiennent au même monde que les hommes. Comme ces derniers, issus de Gaia, la Terre, ils naissent ici et là, Zeus en Crète, Apollon et sa soeur Artémis à Délos, Hermès dans une caverne ...

Naissance d'Apollon:
« Quand Ilithye, qui allège l'enfantement, eut foulé le sol de Délos, Lètô fut à l'instant saisi par la douleur et eut le désir d'enfanter [...] Elle enfonça ses genoux dansl'herbe tendre, et, sous elle, la terre sourit. Hors du sein maternel, il jaillit à la lumière ».
C.F: Homère, Hymne à Apollon. v. 115-119

Ils habitent le sommet du Mont Olympe, en Thessalie, où ni les saisons ni le temps n'ont cours:

Sérénité du climat olympien:
Athéna aux yeux pers disparut, regagnant cet Olympe où l'on dit que les dieux, loin de toute secousse ont leur siège éternel : niles vents ne le battent, ni les pluies ne l'inondent ; là-haut, jamais de neige; mais en tout temps l'éther, déployé sans nuages, couronne le sommet d'une blanche clarté...
Homère, Hymne à Apollon, v. 115-119

Mais ils n'y demeurent pas en permanence, ils voyagent et séjournent dans les cités des hommes

Voyage des dieux:
Thétis ne pourra plaider la cause d'Achille, son fils, auprès deZeus qu'après le retour de ce dernier :
J'irai moi-même vers l'Olympe neigeux porter ta plainte à Zeus tonnant. Zeus est parti hier du côté de l'Océan prendre part à un banquet chez les Ethiopiens sans reproche, et tous les dieux l'ont suivi. Dans douze jours, il retournera dans l'Olympe. Je prendrai alors la route de son palais au seuil de bronze.
Homère, Iliade, I, v.420-425

Les dieux àla semblance d'étrangers de toutes origines, prenant toutes les formes, visitent les cités, inspectant l'intempérance et la modération humaines.
Homère, Odyssée, XVII, v. 485-487

Ces dieux, s'ils naissent, ne meurent pas : ils sont les ἀθανατοί/athanatoi =les non-mortels, les ἀείγενεται/aeigénétai = nés pour toujours ; les hommes, eux, sont les éphémères, voués au temps et à la mort....
tracking img