Lambeaux, charles juliet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1144 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lambeaux de Charles Juliet

I-Le narrateur s’adresse directement à cette jeune fille « Tu es l’aînée et c’est toi qui t’occupes d’elle » Mère de substitution pour ses 3soeurs car svt la « mère est dehors».
Elle aimait apprendre et par-dessus tout aimait son professeur comme un père càd d’ « un amour entier, violent, absolu ». « Te ce monde que tu vénères…va soudain ne plus exister » : ellene peut pas poursuivre études, le lycée de la ville ne la prend pas.
« Pour la première fois, il te vient le désir de mourir »
« Apprendre. Dans l’unique but de savoir parler. Connaître le plus possible de mots et savoir dire aux autres ce qu’on est, ce qu’on ressent, comment on voit les choses.» « Semaine après semaine tu t’éloignes de l’enfant que tu fus, de ce temps où vivre n’étaitqu’insouciance, crédulité, confiance, bonheur d’appartenir sans réserve à l’instant. »
Veut aller voir son professeur pour lui demander, le supplier de prolonger scolarité. Mais il n’est pas là. Sentiment de honte.
« tu doutes que la neige puisse un jour fondre, le printemps revenir, la vie réapparaître. » Soif d’apprendre de ce qui l’entoure puis conscience « Qu’un être humain n’est rien » àl’échelle de l’univers. Comment continuer de vivre en sachant cela ?
Incomprise donc elle parle de moins en moins.
Son « avenir [l] ‘angoisse ».
Un « gai luron » de colporteur s’invite à diner.
« Quel destin va t’échoir ? Quelle sera ta vie ? » Angoisse. Elle lit ces quelques mots dans une bible « Faisant dévier mes chemins il m’a déchiré et il a fait de moi une horreur… », mots qu’elletrouve si juste.
Elle tient son Journal pour raconter ce qu’elle ne peut confier à personne.
« Questions sur toi-même qui ne te laisse aucun répit ». « Atmosphère pesante. Sentiment d’être tjs décalée. »
Pique-nique avec ses sœurs. Tu ressens en cette instant combien la vie est belle et bonne. »
Questions existentielles fusent et tjs cette volonté de partir renforcée par le sermon du prêtre« se renier soi-même » « Partir, partir… »
Déteste son père et s’en veut pour ça. Sa mère lui apprend qu’il aurait voulu avoir un garçon comme aîné de ses enfants.
Malheureuse et solitude ds laquelle elle s’enfonce chaque jour davantage. Honte d’appartenir à cet espèce d’hommes « mesquins, si prompts à se déchirer ».
Rencontre un garçon, un étudiant parisien dont elle tombe amoureuse. Ilest emporté par une pneumonie. « Ce jour qui a fracturé [sa] vie. »
2ans passent. Mariage de Rolande, l’une de ses sœurs. Antoine son cavalier à ce mariage devient son mari. Ne l’aimera jms autant que son étudiant parisien. Prend plaisir à retourner voir ses sœurs et sa mère. Rend visite au bagnard. Solitude à la fois chérie mais aussi subie.
Heureuse de devenir mère de 2 garçons. Mais nepeut plus se consacrer à sa « vie intérieure » ce qu’elle vit comme une « douloureuse mutilation ». Mélancolie : « la vie ne te traverse plus, semble s’écouler ailleurs, et il n’y est rien qui puisse te tirer de ta désespérance » (p76)
Accablée par la perspective d’un 3ème enfant. « âpre révolte à l’idée qu’on peut mourir sans rien avoir vécu de ce qu’on désire si ardemment vivre. » Pense à sefaire avorter de son 4ème enfant sans y penser. Obsédantes questions sur la vie et sur la mort » (p78). TS, placée en HP
« mauvais destin…qui t’a poussé sur ce chemin dt tu pressens qu’il ne peut conduire qu’à la mort. »
Ds un 1ertps : désespoir. Puis regain d’espoir qd le médecin consent à sa sortie à condition que qqn veille sur elle. Antoine ne trouve personne. A 38 ans, elle estdécouverte, morte de faim, victime de « L’Extermination douce »pratiquée par les Allemands ds les HP.

II-Dernier garçon placé chez M. et Mme R. et ses 5filles. Tu t’appelles Jean. La peur ravagea son enfance. A sept ans découvre l’existence de sa mère biologique et de sa mort. Brève rencontre avec ses frères et sœur.
Amour pour la mère. Peur d’être abandonné. Rend visite à son père. Déçu....
tracking img