Le canyoning

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2067 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
NOTE DE SYNTHESE

« Le canyoning est une activité qui consiste à progresser dans le lit de cours d’eau à faible débit, sur des tronçons traversant des gorges ou des ravins étroits, avec des cascades de hauteurs variées ». Cette activité physique de pleine nature née au début des années 80, voit son attractivité et le nombre de ses pratiquants de tous niveaux augmenter de manière fulgurante. Lerespect de l'environnement étant un enjeu majeur pour la pérennité et la sauvegarde de l'authenticité de l'activité canyoning, il est nécessaire, suite à la forte hausse de fréquentation de se préoccuper des impacts écologiques et sociologiques ainsi que des aspects sécuritaires et législatifs de cette pratique.
Dans ce contexte, nous exposerons dans une première partie les impacts de ce sportsur l'environnement, puis dans une seconde partie nous verrons quelles sont les solutions envisageables et les difficultés liées à leur mise en œuvre.

Les impacts du canyoning sur l'environnement

L'ignorance et l'insouciance des canyoneurs

Le canyoning est une pratique souvent présentée par les médias comme accessible à tous, très ludique, originale et dans des milieux souvent« inaccessibles ».
Ainsi de nombreux pratiquants ne sont ni impliqués dans ce sport ni sensibles a la protection du milieu qui les entoures.
La fréquentation des canyons dépend de leurs caractéristiques ( plus ou moins accessible, proche d'une grande ville, le caractère aquatique, la difficulté, l'engagement … ). Une étude menée par Vincent Boudière en 2000 sur la fréquentation des canyons dans leVercors a montré que le canyon du Furon accueille pas moins de 2720 canyoneurs sur une période de deux mois ( juillet aout ), dont 90% de débutants !
Il a également été constaté que le milieu naturel, la sensibilisation de l'environnement, la protection de la nature et la conscience des dangers se retrouvent souvent négligés.
Ainsi le constat est le même dans beaucoup de canyons très fréquentés,de nombreux déchets et détritus de toutes sortes sont abandonnés par les pratiquants tels que des emballages plastiques et des boites de conserve entre autre … mais il existe également des dégradations d'un nouveau genre comme les gravures sur les parois rocheuses qui endommagent irréversiblement celles ci.
Il existe des chantiers de nettoyage des canyons, ces travaux sont long et fastidieuxbien que nécessaire a la préservation des rivières et au libre écoulement de l'eau (la loi sur l'eau du 3 janvier 1992). Ainsi lors de tels opérations comme en 1996 dans la partie inférieure de l'Ossoue, de nombreux déchets métalliques tels que des panneaux de signalisation, des bobines électriques, des canalisations … ont été évacués. Ainsi les canyoneurs ne sont pas les seuls acteurs de lapollution des canyons, un gros travail d'information et de sensibilisation doit s'étendre à l'ensemble des utilisateurs des cours d'eau et de ses environs.

Un écosystème riche, varié, fragile et menacé ?

Les canyons sont des formes géomorphologiques originales et peu connues. Les contraintes qui en résultent vont engendrer un ecosystème particulier. Ce milieu original est d'une granderichesse faunistique et floristique mais il reste néanmoins un « fragile biotope en équilibre ».
L'écosystème va dépendre de chaque canyon suivant sa géologie, sa morphologie, sa géographie, son hydrologie et son climat. Il n'y a donc pas d'écosystème propre à tous les canyons mais une multitude d'écosystèmes différents pour chacun. Leur point commun est qu'ils sont tous fragiles et requiert unevigilance particulière quant à leur préservation.
Selon Franchini (2000) Les quatres impacts potentiels sont le piétinement, la turbidité, les variations dans la physico-chimie de l'eau et le dérangement.
D'après les études menées la turbidité engendre plusieurs problèmes : l'opacité de l'eau qui perturbe les plantes aquatiques dans leur développement, réduit la capacité du substrat a...
tracking img