Le chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1561 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les causes du chômage
Les causes du chômage actuel, autrement dit venu après les 30 Glorieuses, n'ont rien à voir avec le cas des années 30. Celui-ci était une affaire de crise dite de surproduction, crise qui localement se présente comme si elle était dûe à une insuffisance de la demande des produits, mais qui globalement est en réalité l'expression d'une crise monétaire, une faille dans laconception du système monétaire, et se caractérise par une chute des prix. C'est cette chute des prix pour des raisons monétaires, qui fait concrètement diminuer les demandes et met à l'épreuve le système monétaire qui ne réagissant pas correctement, fait encore chuter les prix.
Mais actuellement, il n'y a pas de chute des prix, donc pas de crise de surproduction, donc il n'y a nulle insuffisanceglobale de la demande (les débouchés) qui puisse être tenue responable du chômage.
L'idéologie keynésienne de la relance de l’économie par la consommation a eu beau être entonnée des millions de fois depuis la fin des 30 Glorieuses, n’a jamais reussi à relancer quoi que ce soit (Mitterrand avait bien essayé sans succès), en effet consommer plus c’est d’une part épargner moins donc se préparer àconsommer moins à l’avenir, d’autre part en attendant c’est priver les entreprises de capitaux financiers et donc d’occasions d’investissements qui constituent les débouches qui remplacent exactement (logiquement automatiquement, certes à condition d’orienter la production vers les produits appropriés) les consommations finales non effectuées. En dehors d’une crise monétaire déflationniste, il n’y apas de manque de demande au niveau global, l’idée qu’augmenter globalement la consommation augmentera globalement l’activité est absurde. Certes au niveau local la situation est différente: une situation touristique avantageuse ou la création locale d'un pôle d'investissement (grande usine, silicon valley,...) attire les flux financiers et relance l'économie locale préférentiellement paropposition au reste du monde. La résorption d'un chômage local peut donc se faire par une amélioration de l'attractivité touristique ou la création d'un pôle d'investissement local; un chômage global peut alors être dû à la séparation géographique entre les offres et les demandes, à cause des inégalités entre les conditions d'attractivité des différents lieu. Se pose alors la question des moyens derééquilibrage.
Voir explications complémentaires sur les autres pages du présent site, notamment ici.
Les autres causes du chômage au niveau global sont les suivantes:
- Insuffisance de la masse des capitaux sur le marché mondial : pour produire il faut du travail et aussi du capital. Des entreprises occidentales ferment pour transférer leurs capitaux dans des pays émergents où ils rapportent plus. Maiss'il y avait plus de capitaux au total il en resterait assez pour tout le monde. Voir de plus amples commentaires dans la section Critique de la gauche et la relance par l'épargne. Coupables de ce manque de capitaux, les déficits budgétaires et les retraites par répartition.
- Des lourdeurs administratives inextricables et de multiples contraintes légales sur le fonctionnement des entreprises etles conditions d'emploi, qui assomment toutes les activités et les empêchent de se dérouler raisonnablement.

- La segmentation du marché du travail: il n'y a pas un marché du travail, mais des millions de marchés du travail suivant les compétences des uns et des autres et les tâches à effectuer. Les tâches sont de plus en plus spécialisées. Pour développer une activité il faut employer unéventail de gens ayant des compétences différentes, or certaines sortes de gens manquent, ce qui empêche de développer l'activité et donc laisse au chômage les autres sortes de gens. Cette segmentation, et le fait que le rapport entre offre et demande est très différent suivant les fonctions et qualifications, se traduit naturellement par une forte inégalité des salaires. Mais en deça d'un certain...
tracking img