Le mensonge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (327 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
«Nous sommes tous des menteurs, mais c’est indispensable pour vivre en société! » c’est ce que dit si bien Claudine Biland, une psychologue sociale et aussi auteure du livrePsychologie du menteur. Je crois, moi aussi, qu’il n’est réellement pas obligatoire de toujours dire la vérité. Cela dépend bien sûr des situations, car, dans certaines, lavérité pourrait bien plus choquer et avoir des conséquences désastreuses que de simplement se contenter de mentir. Un parent envers son enfant ne se doit pas de toujours dire lesvraies choses. «Tous les parents mentent de temps en temps à leurs enfants. C’est à des fins éducatives. » C’est ce que dit le directeur de l’Institute of Child Study àl’Université de Toronto, monsieur Kang Lee. Il est tout à fait vrai et normal qu’un père dise à son fils que son dessin est beau même s’il est complètement affreux et que les brocolisfont grandir ou qu’une mère dise à sa fille que ses dents vont tomber si elle ne les brosse pas. C’est seulement pour leur développer une habitude. Bien sûr, quand ils vontgrandir, ils vont réaliser que ce n’était qu’un mensonge mais ils vont se dire que ça a fait plus bien que de mal. Tout le monde a bien sûr déjà menti dans sa vie passée, ou mêmedans les dernières heures qui viennent de s’écouler. Nous nous mentons à nous-mêmes. Il y aurait en fait 3 types de mensonges à propos de soi, selon Alain Sousa : lorsque nouscherchons à donner une meilleure image, comme exagérer ses qualités et masquer ses défauts, lorsque vous tentez d’obtenir un avantage, comme lorsque vous essayez de vendre unobjet à quelqu’un dont il n’a pas besoin ou lors d’une entrevue. Il peut aussi arriver que vous inventiez quelques histoires pour éviter une punition ou bien une chicane.
tracking img