Le suicide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (440 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I) Durkheim et le suicide

1. Le livre

La sociologie étudie les faits sociaux que Durkheim définit comme « des manières d’agir, de penser et sentir, extérieures à l’individu, et qui sont douéesd’un pouvoir de coercition en vertu duquel ils s’imposent à lui ». Il a un caractère contraignant, c’est lui qui s’impose à nous, qu’on le veuille ou non, et non le contraire. Dans son ouvrage « lesuicide », Durkheim démontre cette démarche en expliquant un comportement individuel par des déterminants sociaux.
Donc l’auteur rejette les facteurs « extras sociaux » tels que les étatspsychopathiques : alcoolisme, folie, monomanie, neurasthénie…
Il ne pense pas non plus que les facteurs cosmiques déterminent les comportements humains. (morselli), ni la race, ni l’imitation.
Durkheim, lui,classe les suicides par leurs causes.

2. Causes et typologie des suicides

Deux causes rendent compte du taux de suicide : l’intégration et la régulation.
La religion, la famille, sont desinstances d’intégration qui protègent l’individu du suicide. Il a un sentiment d’appartenance qui lui interdit moralement de se suicider.
La société a un pouvoir de régulation : elle fournit des règles quidictent leur conduite et donnent des repères.

A partir de ces deux grandes causes, Durkheim établit 4 types de suicides :

| |Défaut|Excès |
|Intégration |Suicide égoïste |Suicide altruiste ||Régulation |Suicide anomique |Suicide fataliste |

A) suicide égoïste

Intervient lors d’un défaut d’intégration :l’individu n’est pas suffisamment rattaché aux autres. Par exple, on constate plus de suicides chez les célibataires que chez les mariés; ou plus de suicides chez les mariés sans enfants que chez les...
tracking img