Lecture analytique de l'incipit de l'etanger

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (517 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
III) Un incipit déroutant par la rupture des codes traditionnels de l'incipit du roman. A) Un manque d'informations 1) Presque pas d'indication sur les personnages. Narrateur : pas de nom, pas depassé, pas de métier, pas de père, pas de sentiments, pas de description physique. Mère : pas de nom, pas d'âge. Amis : prénom seulement. Le patron: pas d'identité, rien sur l'entreprise, rien sur larelation entre Meursault et son patron. Le narrateur est en focalisation interne, pourtant on a l'impression d'une focalisation externe. Behaviourisme : Steinbeck, Dos Passos => On analyse lecomportement extérieur. B) Un journal qui n'en est pas un. 1) Pas de dates, pas de lieux. " d'Alger " ( d'ici ) = > étrangeté. 2) Problème de temporalité. Entre le début er la fin du texte il s'est arrêté,Présent, Futur, Passé. " Je prendrai " ARRET " J'ai couru " Mais lorsqu'on lit, on a l'impression que c'est au même moment que tout se passe. Il met tout au passé composé. Un bouleversement de lachronologie, toutes les actions sont mises au même niveau. | | |
Plan Détaillé Incipit De 'l'étrangerPlan : en quoi c’est incipit est-il étrange ?I. Une histoire déroutante.1. C’estl’histoire d’un personnage médiocre et passif.a. Le héros est un employé soumis.- « Mais il n’avait pas l’air content » : la conjonction de coordination adversative souligne le mécontentement du patron etmontre combien le narrateur en est soucieux.- « Je lui ai même dit » : L’adverbe « même » insiste sur les efforts du héros envers son patron pour le satisfaireb. Un héros passif.- Champ lexical del’ignorance : je ne sais pas, peut-être (2X) souligne l’ignorance et l’incapacité du héros à s’informer.c. Un héros faible.- Personnage écrasé par la chaleur : il fait très chaud / étourdi parce qu’il afallu que je monte chez Emmanuel. / à la réverbération de la route et du ciel.- Sensibilité extrême au monde extérieur qui le fatigue : cf accumulation : « Cette hâte, cette course, c’est à cause de...
tracking img