Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1561 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les sens sont essentiels dans notre vie. Ils sont le moyen par lequel nous percevons le monde. En effet, c’est par la sensation que nous le découvrons dès notre naissance. Les sens sont donc primordiaux pour accéder à nos connaissances, mais sont-ils suffisants pour nous les fournir toutes ?
De façon générale, la connaissance correspond à l'état de celui qui connait ou sait quelque chose. Selonle courant philosophique de l’empirisme, soutenu notamment par Locke, nos connaissances proviendraient seulement du simple enregistrement passif de nos données sensibles. Mais s’agit-il de toutes nos connaissances ? Quelles sont celles que nous permettent d’acquérir réellement nos sens ? N’en existe-t-il pas auxquelles on peut accéder autrement que par une expérience sensible ?
Ainsi et parrapport à la question de notre sujet, il faut tout d’abord se demander dans quelle mesure et de quelle manière, les sens nous fournissent des connaissances, puis se poser la question de leur suffisance. N’existe-t-il pas des réalités qui leur échappent ? Par ailleurs, n’ont-ils pas souvent besoin d’être secondés par d’autres facultés pour nous permettre d’accéder pleinement à la connaissance ?Dès notre naissance, nous découvrons le monde grâce à nos sens. Un bébé, un enfant en bas-âge, qui ne possède pas encore le langage, s’approprie le monde qui l’entoure par l’expérience qu’il en fait, qu’il en a, grâce à ses sens. Ainsi, il connaîtra le feu à la flamme qu’il produit, à sa couleur, sentira sa chaleur et apprendra qu’elle est bénéfique quand on s’en approche et qu’elle réchauffe,mais dangereuse quand elle brûle et fait mal… D’ailleurs, la plupart des activités, des jouets qui lui sont proposés ont pour but de l’éveiller en sollicitant ses sens.
De plus, nous ne pouvons connaître certaines réalités qu’au moyen de nos sens. Comment un aveugle de naissance peut-il connaître la couleur ? Une odeur n’a pas d’existence pour celui qui n’en a jamais fait l’expérience… Quelleconnaissance du monde pourrait avoir un individu dépourvu de sensibilité, qui serait incapable de le voir, le sentir, l’entendre, le toucher, le goûter et de s’en faire une représentation ?
Par ailleurs, une grande partie de nos connaissances, même si elle ne découle pas d’une expérience directement sensible, passe par l’intermédiaire de nos sens. Beaucoup nous sont transmises par la lecture,l’ouï-dire, nous sont enseignées par l’intermédiaire du langage, de l’observation voire du contact avec les autres. Ainsi, nous ne pouvons pas par exemple connaître le passé, l’Histoire, directement grâce à nos sens. En revanche, nous nous servons de nos yeux pour lire des récits du passé, observer des documents d’archives… et de nos oreilles pour écouter le cours d’un professeur ou les histoires desanciens. De même, nous ne pouvons pas parcourir le monde pour en découvrir toute la géographie, les différentes cultures…mais nous apprenons à le connaître par des documentaires que nous voyons ou lisons, par des récits de voyage…

Il semble donc bien que les connaissances aient besoin des sens pour nous parvenir, qu’elles en proviennent directement par l’expérience, ou qu’elles passent par leurintermédiaire. Ces connaissances sont néanmoins à prendre au sens large. Elles ne sont pas nécessairement sûres, objectives. Celles qui nous sont transmises reposent en effet sur la croyance et la confiance qu’on leur accorde. De ce fait, elles peuvent aussi être fondées sur des rumeurs, des mensonges ou encore des erreurs. Ce qui revient alors à dire que ne seraient objectives et fiables que lesconnaissances qui viendraient d’une expérience directe d’une réalité ou qui pourraient être vérifiées par une expérience sensible comme dans l’expression « Je ne crois que ce que je vois. »

Mais dans ce cas, nos sens qui perçoivent les qualités sensibles d’une réalité concrète, peuvent-ils alors saisir ce qui est abstrait ? Quelle expérience sensible peut-on avoir de ce qu’est d’une...
tracking img