Les sport romains

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1427 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les sports

plan

Intro
Histoire et rôle du sport à l'époque romaine et à travers les âges

Les jeux : Olympiques et Appolinaires

Les sports au quotidien : natation, jeux de balles, athlétisme, la lutte : pugilat, la musculation (altères, poids), la boxe : pancrace, sports équestres, courses de chevaux , le lancer de disque, le javelot, le saut, la course, la gymnastique.

Conclusion• Les Grands jeux ou jeux romains : organisés en l'honneur de Jupiter, ils commencent le 15 septembre, puis du 4 au 19 et suivie d'une foire du 20 au 23. En 354, ils durent du 12 au 15 septembre. Le Sénat alloue une subvention de 760 000 as, ce sont les prêteurs qui organisent ces jeux. Du 4 au 12, il y a du théâtre, et du 15 au 19, du cirque.
• Les jeux plébéiens : sont créés vers 220 av.J.C., c'est une sorte de copie des jeux romains. Ce sont aussi les prêteurs qui les organisent, la subvention est de 600 000 as. Sous Auguste, on a du théâtre du 4 au 12 novembre puis des courses du 15 au 17, la pompa avait lieu le 17, la foire, du 18 au 20. En 354, ils ont lieu du 12 au 16 novembre, et il n'y a plus que des courses.
• Les jeux Apollinaires : créés vers 212 av. J.C., organisés parles prêteurs urbains, avec une subvention de 380 000 as, ils sont faits en l'honneur d'Apollon, théâtre du 6 au 12 juillet, le 13, cirque, foire du 14 au 19.
• Les jeux de Cérès : créés à la fin du IIIe siècle av. J.C., organisés par les prêteurs du 12 au 19 avril.
• Les jeux Mégalenses : organisés pour Cybèle, du 4 au 10 avril, avec une interruption de deux ou trois jours, on y organiseessentiellement du théâtre.
• Les jeux de la victoire de César, créés en 46 av. J.C., ils ont lieu à la fin de juillet, il y a 7 jours de théâtres et 4 de courses, ils sont organisés par les consuls.

. - Les Jeux Apollinaires (L. Apollinares) furent institués, pendant la seconde guerre punique, après la bataille de Cannes. (212 av. J.-C.), pour obéir à un ordre  trouvé dans les livres de l'anciendevin Marcius (Carmina marciana). Ils avaient pour objet d'obtenir la protection d'Apollon pour chasser lesCarthaginois de l'Italie et préserver la république de tout danger.  Indiqués d'abord pour une seule et unique fois, ils furent célébrés de nouveau l'année suivante. Ces jeux avaient lieu dans le grand cirque, sous la présidence du préteur urbain, et les citoyens qui y assistaient portaient descouronnes sur la tête. |
-En ville, le sport se pratiquait dans la palestre pour la lutte, la boxe et le saut.De forme carrée elle était composée d'une cour à péristyle (galerie couverte qui fait le tour de la cour et soutenue par des colonnes) sur laquelle s'ouvraient des pièces : remise à huile, vestiaires, salles de massage, salles avec banquettes pour l'enseignement. Pour les sports quidemande plus d'espace, les romains disposaient d'un gymnase cour entourée de portiques d'environ 100 mètres sur 200mètres
Natation : On enseignait la natation aux citoyens romains dès leur enfance. Ils nageaient uniquement la brasse. Les riches romains possédaient des piscines dans leurs villa, pour les autres, il pouvaient disposer de la natation : grande piscine d'eau froide dans les thermes oumême dans le Tibre.
Musculation : Les romains soulevaient des altères et des poids pour se muscler
jeux de balles :Il existait de nombreux jeux auxquels on jouait avec des balles dures, molles, légères. Les pratiquaient le plus couramment une sorte de basket, la paganica, balle remplie de plumes. On pratiquait aussi un jeu de paume : les paumes des mains servaient de raquettes. 
athlétisme :la lutte :la lutte,, les lutteurs s'enduisent le corps d'huile pour être moins saisissables. Puis ils s'affrontent deux à deux selon le tirage au sort, tête baissée, en cherchant à se saisir par les poignets, le cou ou à mi-corps. Le but est de renverser trois fois son adversaire sur le dos tout en restant debout et en exécutant des figures précises enseignées par le maître. Les coups de tête...
tracking img