Litterature

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 168 (41767 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION À LA LITTÉRATURE
(NOTES DE LECTURE )

[pic]
La liseuse, Jean Honoré Fragonard, 1772

Pourquoi la littérature?
1. Qu’est-ce que la littérature ?
En premier lieu, pour pouvoir répondre pertinemment à la première question, il nous faut faire un détour du côté de la définition du terme. Nous allons tenter également de faire la distinction entre un texte littéraire et untexte non littéraire ou plutôt entre le langage littéraire et le langage scientifique.
Etymologiquement parlant, le mot littérature (attesté en français vers 1121) vient du latin littera, qui a donné « lettre », puis litteratura, « écriture », « grammaire », « culture » , et désigne :
• La totalité des œuvres écrites ou orales fondées sur la langue et dont la dimension esthétique les distinguedes œuvres scientifiques ou didactiques. Ce sens est attesté vers 1764 ;
• Les activités destinées à la production et à l'étude de telles œuvres; sens datant de la première partie du XIXe siècle ;
• L'ensemble d’ouvrages publiés concernant un sujet, sans que la dimension esthétique y soit privilégiée (d'après l'allemand Literatur, 1758). Ce sens nous autorise à parler par exemple delittérature scientifique.
La littérature apparaît comme une forme particulière de la communication verbale — orale ou écrite — qui se propose d’exploiter toutes les ressources de la langue afin de rehausser les effets visant à toucher un destinataire, appelé lecteur ou auditeur en fonction du canal de communication utilisé (visuel ou auditif). En privilégiant la fonction esthétique, lalittérature s’éloigne de la communication utilitaire, qui se donne pour dessein de transmettre des informations (c’est le cas des écrits de la presse, de la politique), pour s’intéresser à la forme. Par conséquent, la littérature apparaît comme un art dont on a du mal à tracer les frontières notamment lorsqu’on s’intéresse aussi à des écrits philosophiques ou à des textes appartenant à des arts duspectacle tels des pièces de théâtre ou bien à des bandes dessinées.
La définition de la littérature en tant qu'ensemble d'œuvres à finalité esthétique est une conception assez moderne. En effet, auparavant, on avait plutôt tendance à attribuer le qualificatif de littéraires à des œuvres correspondant à des critères formels assez stricts. Dans sa Poétique, Aristote, un des fondateurs de la critiquelittéraire, se concentre principalement sur la tragédie et l’épopée, en instaurant des règles formelles régissant ces types de discours. De plus, pour les Grecs, l’Histoire est un art à part entière, inspiré par la muse Clio.
L'essai a également appartenu au domaine de la littérature. Son sujet n'était alors pas aussi important que dans les essais contemporains qui ne sont plus considéréscomme œuvres littéraires. La philosophie quant à elle n'est pas moins ambiguë: la littérarité des Dialogues de Platon n'est pas remise en question aujourd'hui, ni celle des Pensées de l'empereur romain Marc Aurèle. Par ailleurs, la poésie a souvent été considérée comme la forme littéraire la plus pure, dans laquelle l'esthétique de la littérature est présentée dans sa plus stricte simplicité. Ilapparaît donc que la littérarité d'une œuvre est sujette au changement et que les siècles ont vu la littérature s'étoffer et incorporer des formes de plus en plus diversifiées et populaires.
La provenance du mérite artistique d'une œuvre littéraire est un sujet qui a beaucoup divisé la critique littéraire. Dès l'Antiquité, deux conceptions différentes apparaissent, qui se répercuteront à traversles différents courants littéraires et artistiques à venir. Aristote, à travers sa Poétique, insiste sur la qualité formelle d'une œuvre, au détriment des aspects expressifs qu'il considère secondaires. Le travail d'un écrivain s'apparente alors à celui d'un architecte qui construit un bâtiment, obéissant à des règles strictes, à une théorie. Par contre, le pseudo-Longin, dans son Traité du...
tracking img