Mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 54 (13387 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier :

LA MONDIALISATION : ENJEUX ET PERSPECTIVES
Un dossier conçu et réalisé par Samuel WAFO, Docteur en relations internationales, avec la contribution du Dr Richard ETOUNDI MVENG et du Dr Yves-Alexandre CHOUALA.

Après la défaite par abandon de l'Union Soviétique dans l'arène idéologique, le monde est devenu un théâtre d'ordres et de désordres1. Rien n'est plus figé, tout bouge. Achaque facteur d'espoir et d'optimisme répond un motif d'inquiétude. Les peuples semblent être saisis d'une série de fièvres somme toute justifiée : enraciner la démocratie pluraliste, mettre fin à la pénurie, accéder à l'abondance... Les rêves impérialistes paraît bel et bien morts de leur belle mort: il s'agit dorénavant de vivre ensemble grâce aux interdépendances économiques, grâce à lamondialisation. Toutefois, l'Occident riche apparaît «égoï ste et myope», redoutant d'être agrippé par les continents «embourbés dans leur pauvreté», lui demandant toujours de l'argent2. En plus, si les ambitions expansionnistes battent de l'aile, si les grandes puissances se sont assagies par leur enrichissement néocolonialiste et leur confort «insolent», c'est pour laisser la scène aux passionsnationales et autres conflits internes (Voir article du Dr CHOUALA). Aussi le monde est actuellement confronté à un triple questionnement : Quelle sécurité ? Quelle organisation économique ? Quel équilibre entre les valeurs communes et l'affirmation des différences ?

1

Voir «Ordre et désordre dans le monde», Cahiers Français, n°263, Paris , La documentation française,1993.
2

Voir PhilippeMOREAU DEFARGES «Quels ordres ou quels désordres pour l’Europe», in Cahiers Français, n° 257. L'Europe dans le monde, Paris, La documentation française, 1993, PP.132-136.

Monde post-bipolaire : L’UNIVERS INTERNATIONAL EN PLEINE EXPANSION
Pendant plus de quarante ans, l'ordre EST-OUEST a largement structuré les relations internationales. La chute du mur de Berlin a provoqué une recompositionpolitique, militaire, économique, voire juridique. Ces bouleversements ont poussé les dirigeants politiques puissants à inscrire leurs actions internationales dans le sillage d'une quête pour un «nouvel ordre mondial». Pendant ce temps, la législation internationale publique doit faire face à une contradiction éprouvante de la société internationale.

I- LA QUETE D'UN NOUVEL ORDRE MONDIALFaisant le constat d'une mondialisation des grands problèmes, saisis jusquelà sous l'unique angle national, Mikhaï l GORBATCHEV, dans un discours prononcé à la tribune des Nations Unies le 7 décembre 1988, a lancé, le premier, le thème du «nouvel ordre mondial». La guerre du Golfe persique de 1990 semble avoir donné à cet appel une légitimité, en l'institutionnalisant grâce à l'affirmation de laprimauté des règles du droit international et le renouveau de l'Organisation des Nations Unies (ONU). Selon le président Georges BUSH, «la crise du golfe persique, si grave soit-elle, offre aussi une occasion rare de progresser vers une période historique de coopération. De ces temps troublés,[...] un nouvel ordre mondial peut émerger ; une nouvelle époque, plus libre de menaces et de terreur, plusforte dans la poursuite de la justice et plus sûre dans la quête de la paix, une ère dans laquelle les nations du monde -Est et Ouest, Nord et Sud- peuvent

prospérer et vivre en harmonie»3. Cette quête d'un ordre adapté à notre monde instable, bien qu'encore inachevée, apporte un élément de satisfaction aux espoirs qu'invoquait Emmanuel KANT dans son Projet de paix perpétuelle : «si c'est undevoir et s'il existe une espérance sérieuse de réaliser l'ordre du droit public, (...) la paix perpétuelle qui suivra ce que l'on a nommé à tort jusqu'ici des traités de paix n'est pas une idée creuse, mais un problème qui, solutionné peu à peu, se rapproche constamment de son but»4.

A la vérité, le couple ordre et désordre s'affirme de plus en plus comme «l’envers et le revers d'une monnaie:...
tracking img