Mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2903 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La mondialisation

Introduction :

1. Mondialisation : définition, historique et concept :

Le terme mondialisation désigne un processus historique par lequel des individus, des activités humaines et des structures politiques voient leur dépendance mutuelle et leurs échanges matériels autant qu'immatériels s'accroître sur des distances significatives à l'échelle de la planète. Elleconsiste en l'interdépendance croissante des économies et contribue à l'expansion des échanges et des interactions humaines[].

a. Historique :

Le 19 siècle est marqué par l'essor de la révolution industrielle. On note alors :

* L'abaissement des coûts de transport, avec la généralisation de la machine à vapeur et celui des coûts de communication avec le télégraphe. Ces deux élémentspermettent une meilleure intercommunication des différentes parties du globe et d'importants transferts d'hommes, de biens et de savoirs.
* D'importants flux de population à l'échelle planétaire. Ces flux de population modifient en profondeur la répartition de la main-d'œuvre au niveau mondial.
* L'industrialisation rend possible le développement d'échanges de produits manufacturés entrepays industrialisés et en cours d'industrialisation.
* La colonisation entraîne des flux de matières premières depuis les colonies vers l'Europe et favoriser des transferts financiers entre pays ainsi que vers les colonies.
* Dans le domaine culturel, la multiplication des récits de voyage ou des modes comme l’orientalisme ou le japonisme montrent la montée en puissance dans l'imaginaireeuropéen d'autres cultures, elles-mêmes souvent mises à mal par la colonisation.

Les débuts du 20 siècle sont marqués par une méfiance croissante à l'égard des échanges mondiaux, entraînant le repli de nombreux pays sur eux-mêmes au détriment du processus de mondialisation.

* Le phénomène commence dans le secteur où les échanges étaient les plus importants, celui de flux humains. Enmettant en place de quotas à l'immigration, les États-Unis arrêtent brutalement le flux le plus important, tandis que les révolutions russes privent l'Europe d'un important partenaire commercial et financier.
* La plupart des pays érigent alors d'importantes barrières douanières dans le but de protéger leur économie. Ce brusque cloisonnement des échanges matériels et financiers est un facteuressentiel de la crise des années 1930, qui marque le point d'arrêt quasi-total de la mondialisation.
* Le rejet de ce processus dépasse alors le simple plan économique pour s'étendre à la politique, avec l'effondrement de la Société des Nations et un refus des cultures étrangères et des étrangers eux-mêmes.

La deuxième moitié du 20 siècle relance et accélère le processus de mondialisation. Après1945, celui-ci reprend, de manière très inégale en fonction des domaines.

* La reconstruction de l'Europe ainsi, la mise en place du bloc soviétique puis les décolonisations.
* La création d'organisations internationales, ONU, Banque mondiale, FMI ou GATT.
* La baisse des coûts de transport, celle-ci désigne essentiellement le développement des échanges en biens manufacturés entrepays riches et nouveaux pays industrialisés (Corée du Sud, Taïwan, Brésil, Argentine…)
* L'amélioration des flux d'informations ainsi que l'assouplissement des lois portant sur l'investissement étranger favorisent la mise en place de marchés financiers d'échelle internationale.

b. Mondialisation et capitalisme :

La mondialisation peut être définie comme le processus historiqued'extension du système capitaliste à l'ensemble de l'espace géographique mondial.

Si la mondialisation est un processus qui se traduit dans les faits, le mondialisme est une idéologie. Celle-ci affirme le caractère inéluctable de la mondialisation et son incompatibilité avec la structure de l'État-nation

En français, le terme « globalisation » désigne l'extension supposée du raisonnement...
tracking img