Moyen age

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8021 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MOYEN AGE :
DU POUVOIR DEMEMBRE A L'ETAT RENAISSANT :

INTRODUCTION :

SECTION I : NOTION ET LIMITES DU MONDE MEDIEVAL :

I/ Que faut-il entendre par Moyen Age ? :

Moyen Age, vient du latin : « medium aevum », qui donne en français : « médiéval ».
C'est une période intermédiaire entre l'antiquité et les temps modernes.
Les historiens ont une approche différente de cette période :pour les historiens des lettres : le MA commence avec les invasions barbares et se termine à la renaissance.
pour les historiens du droit : le MA n'est que la moitié des grandes invasion et se termine à la renaissance.

II/ Les limites du monde médiéval (987-1453) :

Le MA commence à la fin de la période franque (987), avec l'arrivée au pouvoir de la dynastie capétienne et l'élection deH.Capet par les grands. Et se termine avec la découverte de l'Amérique en 1453, qui marque le début du monde moderne, car :
dans le domaine des relations internationales : prise de Constantinople par les Turcs, c'est la fin de l'Empire romain d'Orient.
sur le plan de l'histoire française: c'est la fin de la guerre de 100ans, qui a permis la naissance de la nation française.
sur leplan régional : 1453 est la date de la bataille de Castillon, que les troupes anglaises sont mises en déroutent par l'armée du roi de France. C'est la reddition de Bordeaux et la fin de trois siècle de présence anglaise en Aquitaine.
sur le plan de l'histoire culturelle : 1453 est à peut prêt l'année où Guntenberg publie une bible à Mayence. C'est donc l'imprimerie qui permet de faire ladémarcation entre temps préhistorique et temps historique.

SECTION II : LES LIGNES D'EVOLUTION DE LA PERIODE MEDIEVALE :

I/ Du Xe au XIIe siècle :

Cette période est peu brillante pour l'histoire de l'Etat : après l'échec de sa restauration par les carolingiens, le royaume se morcèle, les agents du roi ne lui obéissent plus et vont s'emparer des attributs de la puissance publique. Ils se formentainsi une multitude de petites unités qui sont indépendantes du pouvoir central : les seigneuries.
Les pouvoirs qu'exercent les seigneurs sont mal délimités.
Le droit du MA est presque exclusivement coutumier, ce qui entraine une très grande diversité locale des règles de droit qui vont considérablement variées d'une région à une autre.

II/ Du XIIe au XVe siècle :

Dès le début du XIIesiècle, des bouleversements apparaissent :
il y a un puissant essor démographique qui s'accompagne d'un élan de la vie économique : les structures de la société médiéval vont être remis en cause. La seigneurie rurale n'est plus désormais le seul cadre de vie, mais elle va être concurrencée par la ville : une nouvelle catégorie sociale apparaît : les bourgeois qui cherchent a jouer un rôle politique.une stabilisation générale de la société : les frontières des territoires tendent à ce préciser, les pouvoirs des seigneurs vont être fixés dans des chartes (actes écrits qui sont passés avec les habitants de la seigneurie).

D'une façon générale, le droit devient plus raisonné, c'est d'ailleurs au début du XIIe siècle que la renaissance du droit romain apparaît qui va apporter une méthodeet l'approche juridique va changer.

TITRE I : L'ETAT RELAYE :
LA SEIGNEURIE ET LE REGIME SEIGNEURAL :

INTRODUCTION :

Le mot « féodalité » vient de Montesquieu qui l'a fait pénétrer dans la langue du droit, en imposant l'idée que les lois féodales caractérisent un moment de l'histoire de l'humanité.
Les historiens modernes tendent à réserver ce mot à un régime propre à la périodemédiévale.

Ce régime présente deux caractères :

d'un point de vue social : la féodalité se scinde schématiquement en deux éléments :
les seigneurs : ils exercent des droits sur des paysans et sur des terres.
→ C'est un rapport de domination.
c'est mêmes seigneurs sont intégrés dans une hiérarchie, qui fait naitre des obligations réciproques à la charge du seigneur et du vassal qui...
tracking img