Nouvelle fantastique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1143 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CHAMBRE 311

J’étais à l’internat la veille des vacances d’hiver. Normalement tous les élèves rentrent chez eux pour partir en vacances sauf moi et quelques autres pensionnaires, en tout on était une douzaine. Après avoir fini de dîner, on rentra tous dans notre chambre, la mienne se situait au dernier étage à la fin d’un couloir interminable juste en face de la mystérieuse chambre311.
Le soir alors que j’étais en train de lire, j’entendis une voix venir de la chambre d’en face. Je tendis l’oreille pour entendre mieux mais plus rien. C’était vraiment étrange puisque j’étais la seule dans cet étage et que personne depuis le début de l’année n’avait pour chambre la 311. Je repris avec inquiétude ma lecture mais en repensant quand même à ce qui venait de se produire et jecompris soudain que je n’étais pas la seule à cet étage … « Serait-ce mes camarades qui me faisaient une blague ? » me demandais-je. Je n’étais pas très appréciée dans ce lycée et je n’avais pas d’amis donc c’était tout à fait possible alors rassurée je m’endormis.
Le lendemain matin était réservé aux devoirs de vacances et l’après-midi à des activités extrascolaires tel que le foot,le hand Ball etc.…Mais moi je n’aimais pas cela je préférais toujours ma lecture à ces sports de collectivité, donc je passai toute ma journée à étudier et à lire.
J’étais aussi aller voir un des surveillants de l’établissement pour lui poser quelques questions. Je lui demandai si le soir toutes les chambres inoccupées étaient fermées à clef et si on pouvait sortir des chambres après le couvrefeu. Il me répondit que non et que s’il voyait des élèves sortir, ils seraient collés. Avec ça je n’étais pas rassurée, comment aurais-je pus entendre quelque chose alors que personne ne pouvait sortir de sa chambre. C’était vraiment très étrange !
La nuit commençait à tomber. Il fallait vite revenir dans notre chambre car le couvre feu était très tôt.
Après les derniers rangements dema chambre et de mes affaires de classe, je me mis au lit avec un nouveau livre. Quelques pages plus tard je sentis mes paupières tomber de fatigue, je fermai mon livre, j’éteignis la lumière et je m’endormis. Alors que j’étais en train de rêver d’une belle plage ensoleillée et d’une mer bleu turquoise quelque chose n’allait pas il y avait un bruit sourd comme si quelqu’un frappait à une porte.Je me réveillai en sursaut. Il y avait bien quelqu’un qui frappait à une porte, et cette porte c’était la mienne. Mon sang ne fit qu’un tour mais ma curiosité était telle que je voulais savoir qui cela pouvait-il bien être donc j’allai ouvrir la porte mais à mon plus grand étonnement il n’y avait personne, le couloir était vide et sombre. J’entendis du bruit dans la mystérieuse chambre 311 etje l’ouvris, je n’eus pas le temps de regarder à l’intérieur, il y avait des pas qui s’approchaient de moi. C’était le surveillant Dino. Dès qu’il m’a vue, il m’a tout de suite demandé ce que je faisais là ; je lui répondis toute intimidée que j’avais entendu quelqu’un frapper à ma porte mais il ne me crut pas et me mit une colle. Je me recouchai après qu’il m'ai bien réprimandée.
Lelendemain après-midi j’étais collée dans une salle de classe minuscule au deuxième étage. Avec le surveillant on parlait de choses et d’autres et de ce qui c’était passé la veille au soir. Tout d’un coup on entendit des enfants crier dans la cour et le surveillant alla voir ce qui se passait, une bagarre à mon avis. Maintenant que j’étais seule dans la classe, le calme régnait. Au moment où je sortismes affaires de mon cartable, j’entendis une voix singulière dire mon prénom, sans doute mon imagination mais je ne sais trop pourquoi, il me semblait entendre aussi un appel au secours. Alors comme attirée par cette voix, je sortis de la classe.
Dés que j’entendais la voix je la suivais, je ne cherchais pas à comprendre j’étais comme aimantée à elle. Je m’arrêtai enfin et je vis par la fenêtre...
tracking img