Philosophie de kant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vincent BARRIÈRE
Éthique et société
340-KSA-03
LE PLUS GRAND NOMBRE À LA DÉFENSE DE L’ÉTHIQUE
Dissertation 1
Travail remis à
M. Éric Lavoie
Remis le 9 novembre 2009
Cégep Régional de Lanaudière à L’Assomption
Les troubles sévères de personnalité chez certains individus causent plusieurs problèmes au sein de la communauté. En effet, l’harmonie globale de celle-ci se voitperturbée à des degrés différents lorsque des humains éprouvent des difficultés à maîtriser certains traits incommodants de leur comportement. Dans les cas où l’on retrouve un regroupement restreint d’individus dans un endroit précis, les conduites défavorables de certains ont une portée encore plus marquée et déstabilisante vis-à-vis les autres. La situation qui m’intéresse prend place dans unhôpital psychiatrique, là où, notamment, les patients manifestants des troubles de la personnalité représentent un défi de taille tant pour le personnel de la santé que pour le reste des souffrants. La gestion de ce problème pose, en premier lieu, une problématique éthique, car les solutions ne sont pas évidentes à choisir. Ensuite, on peut l’analyser par l’application des principes morauxd’Emmanuel Kant et par ma prise de position personnelle.
Tout d’abord, je dois t’expliquer la situation particulière dans laquelle je te mets en contexte. Comme je l’ai mentionné, tu te retrouves dans un hôpital de soins psychiatriques et tu es un responsable d’unité. Ces derniers temps, un de tes patients, M. Thouin, affiche des comportements très dérangeants pour tout le personnel parce qu’ils possèdentdes troubles de personnalité. Il profile des injures et des menaces qui perturbent le bon déroulement de ton groupe. L’atmosphère devient de plus en plus tendue et le moral des individus est miné. Comme solution, tu vois la possibilité de lui fournir, sans qu’il ne le sache, un antipsychotique qui aurait comme effet de le tranquilliser, de le rendre amorphe et somnolent. Je dois t’aviser enrevanche qu’il ne souffre pas de troubles psychotiques, mais bien de personnalité. Ainsi, lui offrir ce type de médicament irait à l’encontre du code d’éthique des médecins et briserait les objectifs de guérison visant l’équité, la justice et la liberté du patient. Pourtant, cette prescription réglerait efficacement les problèmes déplaisants pour tous. Un de tes collègues t’offre une alternative, soitd’organiser une formation pour le personnel concernant les troubles spécifiques de M. Thouin. Selon lui, néanmoins, cette méthode apporterait de subtils résultats et ceux-ci se feraient sentir après un bon moment. Que fais-tu? Prescris-tu le médicament ou organises-tu la formation?
Procédons avant tout par l’application des principes moraux kantiens pour dénouer la première solution. Tu doissavoir que pour régler une question éthique, Kant suggère de passer le test d’universalisation des solutions, c’est-à-dire de vérifier si l’intention de ces actions peut être universalisée sans contradiction logique. Dans ce cas-ci, Kant te répondrait que cette première solution échoue au principe d’universalisation. En effet, proposer de façon universelle aux médecins de prescrire destranquillisants aux patients atteints de troubles de la personnalité contredirait la présence même du code d’éthique de la médecine et ébranlerait les principes de bases de la guérison que nous avons vus plus tôt. En outre, Kant juge nécessaire de passer le test du respect de la personne pour vérifier la validité d’une solution. Selon lui, toute personne possède une valeur absolue et inconditionnelle, car ellea la faculté de se déterminer elle-même, contrairement aux objets et aux animaux. Pour qu’il puisse conserver sa dignité, M. Thouin ne doit pas être considéré comme un simple moyen, mais bien comme une fin en soi. Si tu lui donnais le médicament sans son consentement, tu entraverais sa liberté tout en l’utilisant comme un simple moyen soumis à une fin extérieure : le rétablissement de...
tracking img