Philosophie - le travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1492 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Travail

Le Travail ne doit pas etre confondu ac l’emploi salarié. Le travail est une act pénible qui vise à répondre à nos besoins naturels, forme de soumission à la nature elle-même.
I. Le travail aliénant.
Le T apparaît comme une contrainte, c’est la difficile production de nos moyens d’existence.
- Contingent : ce qui peut etre autrement que ce qu’il est.
- Possible : ce qui n’estpas encore réel mais peut le devenir.
La conduite humaine et les décisions qu’elle suppose portent sur le contingent, à l’int duquel on envisage le possible.
L’aliéniation c’est etre autre que soi, dépossédé de soi, ne plus s’appartenir. Dans le T l’individu est soumis à un asservissement qui le rend autre que lui-meme.

A. Le travail comme malédiction.
Selon tradition Judéo-Chrétienne, le Test un chatiment divin. Ex : Adam et Eve sont au jardin d’Eden, Dieu leur interdit de toucher à l’arbre de la connaissance du bien et du mal, mais le serpent convainct Eve et ils cueuillent les fruits, ils prennent conscience qu’etre nu n’est pas bien. Dieu les expulse du jardin, Adam doit travailler continuellement la terre, Eve doit accoucher ds la souffrance. Le T serait dc une malédictionconsécutive du péché originel. Ds la Genèse « Le sol sera maudit à cause de toi, c’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie ». // avec le mythe de Prométhée ds lequel l’humanité est soumise aux labeurs.
 Nécéssité du travail et répugnance envers cette activité.

B. Le T, une activité traditionnellement asservissante.
Mépris des civilisations passées pour leT. Pr les Grecs travailler c’est aliéner sa liberté au service de la matière (du corps) ou d’autrui. Les grecs dénoncent l’impossibilité pr l’homme d’ignorer sa nature corporelle, Platon dit « le corps est une tombe ». Pr les grecs la matière est moins bien que l’esprit, ils distinguent une condition noble et une laborieuse.
- Condition noble : activ délivrée des obligations matérielles quilaissent le temps pr le loisir.
- Condition laborieuse : classes sociales plus modestes mais libres et les esclaves qui sont adaptés par nature au besogne.
Aristote propose une justification de l’esclavage : certains hommes naissent destinés à l’action. Il parle de « esclave par nature » et dit que c’est une « possession animée » ou « celui qui par nature ne s’appartient pas mais qui est l’homme d’unautre ». Ds la condition de l’homme moderne, H.Arendt dit que les hommes étant tous soumis aux nécessités de la vie, se libérer revient à dominer ceux qu’ils soumettent de force à la nécessité. Le T est dc une forme d’enchainement à la nature.

C. La division du T comme aliénation
Formalisée en 1903 ac l’OST de Taylor, étude des structures pr une meilleure efficacité de l’entreprise. Lestravailleurs s’occupent d’une partie des taches sans savoir à quoi sert sa contribution. Ds les temps modernes de C.Chaplin, dénonciation de la mécanisation du T ds laquelle l’homme est un ravage de la machine. Marx dit ds Capital 1 « La facilité meme du T ne délivre pas l’ouvrier du T mais dépouille le T de son interet ». L’homme ne se reconnaît plus ds son T. Ds les Manuscrits de 1844 Marx fait uneattaque aux règles des principes sociaux et intellectuels du capitalisme (exploitation par classe bourgeoise). Le travailleur est considéré comme objet, le produit de son T lui est étranger. Cependant en travaillant l’homme déploit des qualités.

II. Le T comme action libératrice.
A. De la contrainte à l’émancipation : affirmation de l’humanité.
Dialectique du maitre et de l’esclave de Hegel «l’assujetissement de l’égoisme de l’esclave forme le commencement de la liberté véritable de l’homme ». L’esclave soumis au maitre qui devient dependant de l’esclave car il travaille à sa place. Conscience du pouvoir sur son maitre, caractère libérateur du T. « L’habitude de l’obéissance » pr Hegel est un passage obligé ds la formation de chaque homme car sinon il n’aurait pas conscience de...
tracking img