Plan de commentaire : don juan acte iii scène 2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1273 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TEXTE 2 :
Le Théâtre
Dom Juan de Molière (1665) : Acte III scène 2
La tentation du pauvre

Introduction :

-Molière => grand écrivain comique du 17 siècle 
-Tartuffe écrit en 1664 attaque la religion en ridiculisant les dévots
-Molière va s’attirer les foudres de la société de son époque avec la représentation de Dom Juan, mettant en scène un libertin impie (dom juan) et un valet croyantet bouffon
-Dom Juan controversé par la compagnie du St Sacrement, qui est contre le libertinage, le protestantisme et l’athéisme.
-Au cours de la pièce scène étudiée Dom Juan va nous dévoiler une nouvelle facette de son libertinage : son impiété. Déguisés en habit de campagne et Sganarelle en médecin, ils vont rencontrer un personnage qui va permettre a Dom juan de poursuivre son défitprovocateur envers toute valeur reflétée par la société. Nous allons lui découvrir une dimension cruelle,voire satanique.
-Nous parlerons tout d’abord de la dimension sadique que dégage Dom juan, avant de développer les aspects de la rencontre entre le libertin et le pauvre, puis nous terminerons avec l’ambiguïté que cette dernière dégage.

Plan :

I. La rencontre
A) Circonstances de larencontre
-Dom Juan et Sganarelle perdus dans la forêt, lieu et symbole de la perdition
( L’égarement moral de DJ se concrétise géographiquement
- la scène constitue une parenthèse dans l’action :
- DJ et Sganarelle déguisés ( très loin de leurs conditions de vie normales (Sganarelle est déguisé en docteur et DJ en valet)
B) Un personnage d’apparence assez simple : LePauvre
- il n’est nommé que par un nom commun « Le Pauvre » ( ceci pourrais indiquer que c’est un personnage banal
- il est très humble : il ne répond jamais aux moqueries de DJ, il ne l’agresse pas
- la fermeté de ce personnage est frappante, même si il ne développe pas vraiment d’arguments
- Champ lexical de la pitié : « pauvre », « grande nécessité », « morceau de pain »,« Hélas ». C’est un perso très pieux qui ne tombe pas dans le piège cruel de DJ
- Modalisateurs : « je vous assure que », « j’aime mieux mourir de faim » ceci montre qu’il est un homme de conviction
C) Un personnage symbolique
- il est seulement nommé par un nom, mais avec une majuscule( cette indéfinition laisse à penser qu’il représente la religion elle-même ou Dieu
- sans parlerlonguement, par la force de ses convictions, il renverse la situation et met DJ en difficulté ( il est logique dans son argumentation
- Dans les pièces de Dorimond et Villiers, le pauvre est un pèlerin, donc un homme en communion avec Dieu. Il a dans cette pièce un rôle d’anachorète (personne retirée qui prie pour le salut du monde)
- Aspect prémonitoire : DJ est perdu et le Pauvre luidit : « vous devez vous tenir sur vos gardes ». De plus, il lui dit que pour sortir des bois il suffit d’aller « au bout de la forêt » ( aboutissement, DJ est au bout de ses épreuves.
( La scène étudiée nous révèle ne ambiguïté des personnages et du décor, ce qui développer la complexité de cette scène :

I. Sacrilège et sadisme
A) Séduction

Etymologie : Seducere = tirer verssoi, séparer
Politesse forte (voire excessive) : « Je te suis bien obligé », « Je te rend grâce de tout mon cœur ».

B) Raillerie, sarcasme

- D.J reproche au mendiant de monnayer ses info: exclamation ironique « Ah ! ah ! »
- Raille les prières du pauvre, ironie sacrilège :
• feint de s’étonner de l’inefficacité de ses prière : « Tu te moques : un homme qui prie le Cieltout le jour ne peut pas manquer d'être bien dans ses affaires. » ironie par la négative, souligne l’illogisme qu’il y a à prier pour les autres quand on est dans la misère.
• L’accuse de ne pas prier de façon matérialiste : met a jour les contradictions dont il fait preuve : contraste entre « nécessité » et «  être bien dans ses affaires »
• Passe d’un injonctif méprisant : « Eh !...
tracking img