Pont mirabeau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (568 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
« Le Pont Mirabeau »
Alcools, (1918)
Guillaume APOLLINAIRE.

Apollinaire est un poète du XXème siècle, il nous présente une poème en vers : « Le Pont Mirabeau », extrait d'Alcools . Cedernier est un précurseur du mouvement littéraire et artistique du surréalisme né après la 1ère Guerre Mondiale. Sous forme de poésie autobiographique, l'auteur veut nous confronter à sa monotonieintérieure. De plus, Apollinaire met en opposition la fuite du temps, symbolisée par l'écoulement de l'eau, et la douleur qui reste figée en lui suite à la fin d'une liaison avec Marie Laurencin.

Lepoème est constitué de quatre quatrains et de quatre refrains sous formes de distiques, étant des heptasyllabes. Ce texte poétique est doté de rythme et d'une certaine circularité grâce à la répétition desrefrains mais aussi parce que le premier vers est répété au vers 22. De plus, le vocabulaire utilisé est majoritairement péjoratif. En ce qui concerne les temps verbaux, ceux employés sont le présentde l'indicatif : « passe » (v.9) ainsi que le subjonctif présent : « vienne » (v.5), ce qui crée n mélange de certitude et de doute.De ce fait, on peut percevoir une certaine monotonie ou plainte del'auteur.

Dans ce poème d'Apollinaire, on remarque qu'il n'y a aucune ponctuation, ce qui n'impose aucun sens de lecture mais permet aussi de symboliser l'écoulement de l'eau. En effet, à traverstout le poème, on peut relever plusieurs verbes de mouvement : « coule » (v.1) ; « passe » (v.9) ; « s'en vas » (v.14), ainsi qu'une métonymie de l'eau : « sous le Pont Mirabeau coule la Seine » (v.1).Par ailleurs l'eau est un élément habituel de poème lyrique pour exprimer la fuite du temps.

Á travers ce poème autobiographique, Apollinaire nous fait part de sa douleur. En effet, l'auteurutilise la première personne du singulier, puis il implique une seconde personne : « nos bras » (v.9). Dans la première strophe, l'auteur cite « le Pont Mirabeau » (v.1) car ce lieu lui évoque le...