Prefinancement bancaire de marche public

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4918 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES FONDS SOUVERAINS

Problématique et enjeux
Perspectives pour l’Afrique subsaharienne

Gilles MORISSON
Institut Bancaire et Financier International

Avertissement
Les idées développées dans ce document n’engagent que leur auteur
et n’expriment pas nécessairement la position de la Banque de France

Un nombre croissant de pays créent des fonds publics spécifiques destinés à recevoirune partie des recettes de plus en plus importantes tirées de l’exportation des produits de rente et notamment du pétrole, ou des biens et services à bas coûts dans un contexte de globalisation et de hausse forte des prix des matières premières.

Ces fonds publics, appelés fonds souverains, sont, pour l’essentiel, des entités dont les ressources sont des avoirs de réserves gérés distinctement desréserves de change officielles de la banque centrale.

Le transfert d’une partie des réserves de la banque centrale au fonds souverain répond à quatre objectifs :

– préserver les pays des conséquences de la volatilité des revenus liés à l’exportation de matières premières,
– répartir la richesse tirée des ressources naturelles non renouvelables entre plusieurs générations,
– éviter leseffets pervers liés à l’existence d’une rente (windfall profit) générant un enrichissement sans cause,
– éviter les coûts de stérilisation et de portage des réserves par la banque centrale.

Ils occupent encore une place relativement modeste dans le montant des actifs gérés par les investisseurs institutionnels au plan mondial, loin derrière les banques centrales et surtout les sociétésd’assurance, les fonds mutuels et les fonds de pension.

Les 5 plus gros fonds souverains détiennent 70 % du total des actifs gérés.

Leur gestion est plus risquée que celle des banques centrales qui demeurent très prudentes. Leur objectif est de maximiser le rendement de leur portefeuille à long terme, voire à très long terme. Ils peuvent donc jouer un rôle positif sur les marchés en investissant àlong terme (buy and hold).

Leur prise de participation croissante dans le capital des grandes entreprises et des banques des pays développés ravive le protectionnisme.

Le FMI devrait présenter en octobre 2008 un ensemble de mesures propres à améliorer la transparence financière de ces fonds et à s’assurer de leurs bonnes pratiques en matière d’organisation et de gestion.

L’Afrique estparticulièrement riche en matières premières et notamment en pétrole. De nouveaux pays producteurs apparaissent. Le Golfe de Guinée, dont les réserves estimées sont importantes, devient un enjeu stratégique pour les Etats-Unis et la Chine. Jusqu’à présent, la gestion de cette manne pétrolière a été opaque et a conduit à des détournements et à des gaspillages de ressources. Il faut donc que les paysintroduisent plus de rigueur dans la gestion de leurs revenus pétroliers et créent des fonds souverains indépendants pour les générations futures, dont la gestion pourrait être confiée aux banques centrales.

L’importance prise par le dollar dans les actifs des fonds souverains ne les autorise qu’à des réaménagements progressifs de positions. Cela oblige les pays à maîtriser l’appréciation de leurmonnaie vis-à-vis du dollar pour éviter des pertes de change éventuelles.

Ce document pédagogique est tiré du texte d’une conférence actualité prononcée à la BCEAO à Dakar
en mai 2008.

1| L’émergence des fonds souverains

Quelques pays, pour l’essentiel exportateurs de pétrole, ont créé, dès les années 1950 puis dans les années 1970 et 1980 après les premier et deuxième chocs pétroliers,des fonds publics qu’ils ont doté de ressources importantes afin de les gérer au mieux pour qu’elles génèrent des revenus à long terme. Dans les années 1990 et 2000 de nombreux pays ont suivi leur exemple suite à l’augmentation des prix des matières premières et des excédents courants de leur balance des paiements, comme notamment la Russie.

Sur les 41 principaux fonds souverains, 28...
tracking img