Rating bancaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 43 (10742 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Marché financier et évaluation du risque bancaire
Les agences de notation contribuent-elles à améliorer la discipline de marché?

Daniel Goyeau*, Alain Sauviat**, Amine Tarazi***

Juin 2000

* : GRIEF, Université de Poitiers, Daniel.Goyeau@univ-poitiers.fr ** : CRMM, Université de Limoges, Sauviat@unilim.fr *** : CRMM, Université de Limoges, Tarazi@unilim.fr

1

1. Introduction
Lesperformances macroéconomiques de la fin des années 90 ont été fortement influencées par l'instabilité persistante des marchés des capitaux et des systèmes financiers. Les banques et autres intermédiaires financiers tendent à occuper une place prépondérante dans les désordres financiers à l'échelle internationale du fait de l'élargissement de leur activité de gestion et de transfert des risquesentre agents. La menace que les défaillances d'institutions bancaires font peser sur les systèmes financiers a contraint les autorités réglementaires à mettre en place des dispositifs de surveillance des risques dont l'efficacité a fait l'objet de nombreuses controverses. Récemment, le comité de Bâle a préconisé une refonte des normes prudentielles, en particulier de l'indicateur de solvabilitébancaire (ratio Cooke), qui renforcerait le rôle joué par les agences de notation et la discipline de marché dans l'architecture du dispositif. Les agences de notation permettraient une évaluation plus fine de la qualité des créances bancaires et donc de leurs pondérations dans la détermination du risque de crédit. Dans le même souci d'efficacité, le marché doit mieux remplir sa fonction de valorisationet de sanction des risques en exploitant une information plus transparente. Cette discipline accrue imposée par le marché devrait être facilitée par le rôle joué par la notation des banques elles-mêmes qui est censée véhiculer, dans une certaine mesure, l’information privée contenue dans les bilans bancaires. L’objectif de cette contribution est de savoir si les agences de notation apportenteffectivement au marché de l’information nouvelle sur les risques auxquels sont exposés les intermédiaires financiers dans le cadre des principaux marchés européens d’actions. La question est importante car si tel n’était pas le cas se poserait alors le problème du rôle effectivement joué par les agences de notation : disposent-elles d'un avantage comparatif dans la production d'informations sur lesétablissements bancaires et financiers ? Si oui, les notations devraient améliorer l'information du marché et modifier la valorisation des établissements. Dans le cas contraire, les agences de notation apporteraient une information redondante à la fois pour le marché et pour les autorités réglementaires.

2

Il s’agit donc de situer le rôle des agences de notation en tant que complément ousubstitut au marché dans le cas très particulier de l’industrie bancaire caractérisée par une faible transparence de l’activité. Car si la théorie bancaire justifie l’existence des banques par leur capacité à résoudre des problèmes d’asymétrie d’information entre prêteurs et emprunteurs elle met aussi l’accent sur l’asymétrie d’information induite par l’activité même d’intermédiation au profit desbanques et au détriment de ses créanciers et actionnaires externes.

Par conséquent, il est intéressant de savoir si compte tenu de l’opacité des bilans bancaires, les investisseurs sur le marché prennent en compte les informations apportées par les agences de notation lorsqu’elles émettent de nouveaux ratings. Pour ce faire, notre démarche consiste à étudier empiriquement la réaction des cours desvaleurs bancaires aux nouvelles que constituent les annonces de notation des agences de rating. Plus précisément, nous appliquons la méthodologie de l’économétrie événementielle pour tester la présence de rendements anormaux sur les marchés d’actions de 7 pays européens sur données quotidiennes sur la période du 01/01/1988 au 31/03/2000 relatifs aux annonces de rating de deux grandes agences...
tracking img