Schumpeter

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5091 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’évolution du système dynamique que constitue le capitalisme est cyclique.

Schumpeter est considéré comme un économiste hétérodoxe et il est surtout connu pour sa contribution à l’analyse de l’évolution du capitalisme. Les apports de Schumpeter à la pensée économique sont nombreux : théorie sur l’évolution du capitalisme, théorie des cycles, analyse du rôle de l’innovation et du rôle del’entrepreneur dans la croissance économique…
Dans Théorie de l’évolution économique, Schumpeter expose son analyse des conditions qui entraînent l’évolution du système économique, notamment la croissance. Il prolonge sa réflexion dans deux autres ouvrages : Les cycles des affaires et Capitalisme, socialisme et démocratie. Le cœur de son analyse peut se résumer dans l’interrogation suivante : quel estle moteur de la dynamique économique, à savoir les facteurs qui mettent le capitalisme en mouvement? Schumpeter considère le système économique essentiellement d’un point de vue dynamique. La fécondité de son approche consiste à proposer une nouvelle conception de la croissance qui rompt avec les analyses traditionnelles.

Dans son acceptation commune, l’évolution désigne le changement, quelqu’il soit, léger ou profond, partiel ou général, continu ou par rupture. Dans le sens que Schumpeter donne à ce mot, « évolution » est synonyme de changement profond qui affecte tous les respects de la vie économique (production, consommation, marchés…), de rupture radicale. Pour Schumpeter, non seulement le capitalisme « n’est jamais stationnaire, mais il ne pourrait jamais le devenir ». Il évoluesans cesse, quantitativement et qualitativement. Schumpeter oppose la notion de circuit, modèle d’économie routinière à fonctions de productions de production stables, à celle d’évolution quand l’économie est tirée de sa routine par l’innovation. Le capitalisme est un système dynamique et l’innovation permet de rompre la routine économique. Afin de mettre en scène de la façon la plus démonstrativepossible l’impact du facteur qui lui semble déterminant, les « grappes » d’innovations, Schumpeter prend comme situation de référence une représentation statique de l’économie, qu’il appelle le « circuit », par homologie avec « la circulation du sang dans un corps animal ». Enfermée dans ce circuit, dont la principale caractéristique est que les agents se contentent de suivre des routines,l’économie se reproduit mais ne connaît aucun changement qualitatif. Dès lors, l’évolution va résulter de ce qui s’oppose à la routine : l’innovation, définie comme « l’exécution de nouvelles combinaisons ».
Selon Schumpeter, ce sont donc les innovations qui constituent le moteur essentiel de l’évolution économique et c’est l’entrepreneur innovateur qui, en rompant avec la routine de production, faitpasser l’économie d’un état statique à un état dynamique. Mais l’évolution du capitalisme est heurtée : aux phases de prospérité succèdent les phases de récession. Dès lors que l’amplitude et la périodicité de ces phases paraissent plus ou moins régulières, il devient possible de les interpréter comme des cycles. Schumpeter en distingue trois, qu’il tente de combiner pour expliquer l’évolutiond’ensemble : le plus long, le désormais célèbre cycle de Kondratieff (du nom d’un statisticien russe), s’étend sur environ un demi-siècle ; il inclut six cycles Juglar (économiste français) qui durent en moyenne 9 ou 10 ans ; chaque Juglar inclut trois Kitchin (économiste américain), puisque ceux-ci durent un peu plus de trois ans chacun. Le cycle long est la manifestation de changements structurels ; lecycle Juglar est le cycle des affaires, celui auquel se réfèrent généralement les conjoncturistes ; le cycle Kitchin s’explique par les variations de stocks… Dans le cas du cycle Kondratieff, on se contente généralement, après Simiand, de distinguer les phases A (hausse tendancielle des prix et de la production) et les phases B (baisse tendancielle des prix et croissance faible)…...
tracking img