Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1504 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

Le sujet « suis-je responsable de ce dont je n’ai pas conscience ? » nous amène à définir ce qu’est la conscience ; ce mot est étymologiquement « cum scientia » c'est-à-dire ce que je fais en connaissance de causse. De plus ce sujet nous amène surtout à nous interroger sur laresponsabilité morale qui est la capacité pour un sujet volontaire et conscient de prendre une décision sans d’abord demander l’avis d’une autorité supérieur et de pouvoir donner des motifs de ses actes, être jugé sur eux. On peut alors ce demander si la conscience que j’ai de moi est une garantie morale ? Dans un premier temps je montrerais que la conscience que j’ai de moi est ce que je connaisdonc qui me définis, dans un second temps j’exposerais qu’il y a trois grandes mises en doute de la conscience et pour finir j’expliquerais que l’inconscient contribue aussi à me définir et qu’il engage donc aussi ma responsabilité.

Tout d’abord ce dont je ne suis pas conscient est ce qui m’échappe alors que la conscience est ce que je connais, est ce que je maitrise donc qui me définie.La conscience me définie par ma capacité à avoir une image permanente et unique de moi au travers des différentes étapes de ma vie : c’est donc grâce a la mémoire que j’ai conscience de la permanence de mon être. Je peux donc savoir comment je réagis face à différentes situations selon mon expérience, selon ce que j’ai déjà vécu. Par exemple je sais quej’ai peur de me retrouver seul dans un endroit inconnu si j’ai déjà vécu ce moment, c’est la mémoire qui nous permet de savoir cela.
Deuxièmement l’Homme même si il n’a pas conscience des dégâts que peuvent entrainer ses actes est responsable juridiquement de ce qu’il a fais, de plus si des gens trouve la mort ou autre, cette homme se sentira responsable moralement. Par exemple le maire d’une communequi autorise la construction de maisons sur des terrains inondables est responsable si une inondation a lieu, car même s’il n’avait pas conscience qu’une inondation pouvait avoir lieu, il est responsable car il a autorisé la construction de maison sur terrains inondables. Ou encore un chauffard qui causse la mort d’une personne dans un accident en doublant une autre voiture alors que le code dela route le lui interdisait est responsable de ce qu’il a fais car même si il n’avait pas conscience qu’une voiture arrivait en face il n’avait pas à doubler a cette endroit.
Pour finir ma conscience moral me dicte mon comportement quotidien ce qui me fais être ce que j’ai conscience de vouloir être. Par exemple si je désire consciemment être un bandit inconsciemment je le deviendrai et je seraisresponsable de mes actes même si je n’ai pas conscience que ce que je fais et que je ne pense pas que mes actes ne sont pas bien pour autrui.
Cependant cette opinion est insuffisante car l’homme n’est pas responsable de tout ce qui le pousse à agir. On peut recenser trois grandes mises en doute de la conscience.
Premièrement Freud met en doute la conscience avec la psychanalyse qui révèle laforce de nos pulsions. Par exemple dans « l’avenir d’une illusion » (de Freud) il raconte l’histoire d’une femme obsédé par le lavage des mains (c’étais pour elle une pulsion elle ne pouvait pas résister) qui était l’expression symbolique d’un désir de pureté d’origine inconsciente (le désir refoulé réapparaissant de manière angoissante), elle n’était donc pas responsable de son obsession du lavagedes mains car elle n’avait pas conscience de son origine. On peut prendre aussi en exemple l’histoire du petit Pierre qui avait des compulsions phobiques, qui ne pouvait ni parler ni bouger mais il n’était pas responsable de cela car il n’était pas conscient de l’origine de ce trouble. Au final on voit que la base de ce trouble est le comportement involontaire des parents privant l’enfant...
tracking img