Sujet eaf 2010

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4586 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SÉRIES ES – S
Indications de correction

Objet d’étude : l’argumentation : convaincre, persuader et délibérer

REMARQUES GENERALES

Dans certains paquets de copies peuvent se trouver les devoirs de candidats en situation de handicap, et qui bénéficient à ce titre d'un aménagement des conditions d'examen. Certains d'entre eux ont composé sur ordinateur : leur production, imprimée, estagrafée à la copie d'examen type. Ces copies ne sont en aucun cas à différencier des autres et doivent être corrigées de la même façon. Il faut les noter et reporter la note sur le logiciel prévu à cet effet.

Orthographe et langue :

Une orthographe incorrecte sera pénalisée à hauteur de 2 points.
Si la copie manifeste également une syntaxe et un lexique défaillants au point d’altérerl’intelligibilité de certains passages, elle pourra être globalement sanctionnée de 4 points.
Ce barème s’applique à l’ensemble de la copie.
Si une pénalisation s’impose, elle sera mentionnée sur la copie.

Notation : Les correcteurs sont invités à utiliser toute l’échelle des notes et n’hésiteront pas, pour les copies jugées excellentes aussi bien pour leur contenu que pour la qualité de leur expression,à aller jusqu’à la note maximale.

Question

On n’attendra pas l’exhaustivité des réponses ci-dessous.

- Analyse des marques du dépaysement ; elles sont de deux ordres : spatiales bien sûr mais aussi temporelles.
La description de la Bétique transporte le lecteur dans un lieu à part, protégé par son relief. Cet univers est comme enchanté, mythique : « ce pays semble avoir conservé lesdélices de l’âge d’or ». La lettre de Montesquieu joue sur le même décalage temporel en inscrivant le monde des Troglodytes dans un univers lointain et hors du temps, par l’usage de l’imparfait à valeur itérative. La société troglodytique semble aux antipodes de la civilisation du XVIIIème siècle par ses coutumes et sa proximité avec la nature ; un espace mythique est ainsi défini, ce que suggèrel’interrogation rhétorique initiale. Cet effet est redoublé par l’inscription du conte dans une fiction épistolaire prétendument orientale, que la mention finale du lieu et de la date d’énonciation est chargée de consolider. Enfin, le conte de Voltaire fait dialoguer le héros Candide avec un vieillard turc. Le vocabulaire renvoie à une réalité orientale : « vizir, muphti », évocation de la ville deConstantinople. Comme dans le texte de Montesquieu, l’éloignement fait l’objet d’un redoublement, puisque le vieillard vit à l’écart des heurts de Constantinople. De multiples références (« kaïmak percé d’écorces de cédrat confit…, ananas, pistaches, café de moka ») contribuent à instaurer un cadre exotique, empreint de la sensualité des deux jeunes filles qui parfument les barbes des voyageurs.Remarque : on n’attendra pas forcément un paragraphe spécifique sur le dépaysement. Cependant, une (ou des) allusion(s) un peu développée(s) sera(ont) nécessaire(s) pour une réflexion sur la visée argumentative des textes.

- Le procédé du dépaysement n’est pas gratuit ; les univers lointains ainsi décrits sont les supports d’une visée argumentative et définissent une conception de la société, del’économie et du rapport à la nature. Dans les trois textes, les communautés vivent en harmonie avec la nature qui leur prodigue assez pour satisfaire aux besoins essentiels. Tous ont en commun un idéal de modération : les Troglodytes se contentent d’un « repas frugal », le vieillard de Constantinople ne cultive que « vingt arpents » de terre, et les habitants de la Bétique condamnent le « superflu »qui « amollit, enivre, tourmente ceux qui le possèdent ». Les textes s’accordent également à célébrer la concorde et la sérénité qui règnent entre les membres de la communauté : les habitants de la Bétique condamnent la jalousie et l’avarice inéluctablement liée à la possession de biens matériels. Le vieillard turc prend le frais sous un berceau d’orangers pendant qu’à Constantinople on...
tracking img